Une nouvelle vague de plateformes applicatives low-code s'appuie sur l’IA pour accroître l'efficacité et automatiser les contrôles de flux de travail, faisant de cette forme de développement d'applications un composant important de la boîte à outils de modernisation des applications.

Développer des applications avec l’aide de l’intelligence artificielle est devenu un impératif stratégique pour les entreprises désireuses d’accélérer les cycles applicatifs et la mise en production. Mais entre les objectifs poursuivis (transformer l’expérience client, optimiser les opérations internes et réduire les coûts) et la réalité de l’implémentation, il y a un fossé qui constitue un goulet d’étranglement majeur. Selon une enquête de GlobalData, la solution réside dans l’adoption d’une stratégie de développement low-code assisté par l’IA.

L’un de premiers avantages du low-code est de réduire le clivage entre les dépositaires des processus d’affaires et les développeurs, ainsi que la complexité de la gestion des données. En somme, l’intégration mature, la gestion des API et l’émergence de capacités de développement de code automatisé grâce à l’intelligence artificielle marquent l’avènement d’une nouvelle ère qui se concrétise par la montée en puissance d’offres de fournisseurs de premier plan comme Mendix, Appian, OutSystems, Microsoft et Salesforce, ainsi que des nouveaux venus, dont Kony et Progress Software.

Accélérer les cycles de développement applicatif

« L’approche low-code est plus intuitive et répond à la préoccupation première des entreprises de fournir rapidement des applications qui engagent et fidélisent les clients en exploitant les services cloud à forte valeur ajoutée, y compris l’apprentissage machine, explique Charlotte Dunlap, Application Platforms Principal Analyst chez GlobalData. Les plateformes de développement d’applications low-code ont affiné leur orientation technologique pour jouer un rôle plus important dans la prise en charge d’un modèle DevOps, qui s’articule autour du concept d’automatisation pour parvenir à une intégration continue et une livraison continue ».

« Le marché des plateformes d’applications et des services natifs Cloud subit actuellement une transformation importante et perturbatrice », conclut le rapport de GlobalData. En effet, la complexité du processus de modernisation des applications a menacé de bloquer des initiatives essentielles de DevOps, d’où la nécessité d’un plus grand nombre de plateformes de développement cognitif destinées à un public plus large.

Les fournisseurs de plateformes d’applications ont fait évoluer leurs services pour prendre en charge les microservices et les architectures sans serveurs, s’efforçant de prendre en charge les applications critiques. Pour la première fois, des plateformes low-code ont été équipées pour s’attaquer à ces applications avancées grâce à des technologies de performance, d’automatisation et de sécurité améliorées.

Source : GlobalData

AUCUN COMMENTAIRE