« Sa compréhension du sujet est limitée » ! C’est en ces termes qu’Elon Musk a riposté à Mark Zuckerberg qui l’avait précédemment attaqué sur l’Intelligence Artificielle, déclarant de Musk : « Il est vraiment négatif, et à certains égards, je pense que c'est assez irresponsable ».

Quand deux des milliardaires les plus en vue de l’écosystème IT s’affrontent sur l’IA, l’Intelligence Artificielle, ils n’y vont pas par le dos de la cuillère…

  • A ma droite, Elon Musk, le milliardaire fondateur de Tesla, Space-X et OpenAI. Il a clairement exprimé ses craintes sur l’IA dès 2014, estimant que les machines ‘intelligentes’ alimentées par l’IA pourraient un jour constituer une menace pour l’humanité, qui « pourrait être encore plus dangereuse que les armes nucléaires ».
  • A ma gauche, Marc Zuckerberg, le milliardaire patron et fondateur de Facebook, qui au cours d’un broadcast Facebook Live a déclaré avoir « des opinions assez fortes sur ce point », mais surtout affiche son optimisme sur l’IA, « Je suis vraiment optimiste ».

L’intelligence Artificielle fait débat de milliardaires

Quand Elon Musk affiche ses craintes, Mark Zuckerberg se montre optimiste. Et il semble que les deux milliardaires vont avoir du mal à s’entendre sur ce sujet. Les deux hommes se sont pourtant déjà rencontrés pour évoquer l’Intelligence Artificielle, mais ils n’arrivent pas à trouver un consensus...

S’opposant aux ‘gens’ qui se disputent pour ralentir la construction de l’IA, Mark Zuckerberg a déclaré : « Si vous plaidez contre l'IA, vous plaidez contre des voitures plus sûres, qui ne vont pas avoir d'accidents, et vous plaidez contre la capacité de mieux diagnostiquer quand les gens sont malades. Je trouve que c’est vraiment douteux, et j'ai du mal à éviter que cela me donne mal à la tête ! ».

Elon Musk a répliqué violemment sur un tweet : « J'ai parlé à Mark et sa compréhension du sujet est limitée ». Sans autre commentaire. Rappelons que le patron de Tesla a créé une entreprise spécialisée dans l’IA : OpenAI.

Le consensus d’Amnesty International

Il existe pourtant un consensus auquel la plupart des observateurs adhèrent, il est proposé par Amnesty International : la question n’est pas de savoir si les ordinateurs vont atteindre le niveau d’intelligence de l’homme, mais quand vont-ils y arriver ? Dans plusieurs dizaines d’années selon l’organisation.

Mais rejoignant Elon Musk, de nombreux experts pensent que le vrai danger c’est que le jour où les ordinateurs seront devenus aussi intelligents que nous, il leur faudra peu de temps pour devenir super intelligents. Quelle sera alors la place de l’humain ?

Image d'entête : CNN Money

AUCUN COMMENTAIRE