D’après les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, le nombre de brevets sur l'intelligence artificielle a augmenté de façon spectaculaire depuis 2013, les entreprises américaines et asiatiques étant en tête du peloton.  

La première étude de l'OMPI sur les tendances technologiques a sondé le domaine de la recherche sur l'intelligence artificielle. L’étude a été réalisée via l’analyse des données contenues dans les demandes de brevets et les publications scientifiques, afin de mieux comprendre les dernières tendances dans le domaine.

Plus de 340 000 demandes de brevet et 1,6 million d'articles scientifiques ont été publiés depuis l'apparition de l'IA dans les années 1950, mais plus de la moitié des demandes de brevet relatives à l'IA ont été publiées depuis 2013.

Statistique des demandes de brevets en IA

  • Depuis l'apparition de l'IA dans les années 1950, les innovateurs et les chercheurs ont déposé des demandes pour près de 340 000 inventions liées à l'IA jusqu'en 2016 et publié plus de 1,6 million de publications scientifiques.
  • Le nombre de brevets liés à l'IA augmente rapidement, plus de la moitié des inventions identifiées ayant été publiées depuis 2013.
  • Les entreprises représentent 26 des 30 principaux demandeurs de brevets d'IA, les quatre autres étant des universités ou des organismes de recherche publics.
  • IBM avait le plus grand portefeuille de demandes de brevets d'IA avec 8 290 inventions à la fin de 2016, suivie de Microsoft avec 5 930, ensuite Toshiba avec 5 223, Samsung avec 5 102 et NEC avec 4 406.
  • Les organisations chinoises représentent 3 des 4 acteurs académiques figurant parmi les 30 premiers déposants de brevets, l'Académie chinoise des sciences se classant 17ème avec plus de 2 500 familles de brevets. Parmi les acteurs universitaires, les chinois représentent 17 des 20 premiers acteurs universitaires dans le domaine des brevets sur l'IA ainsi que 10 des 20 premières publications scientifiques sur l'IA.

Machine Learning et Deep Learning à la pointe de la recherche

  • Le Machine Learning est la principale technique d'IA déposée dans les brevets, soit plus du tiers des inventions identifiées. L'apprentissage machine est passé de 9 567 demandes de brevets en 2013 à 20 195 en 2016, soit une augmentation globale de 111 % pour environ 28 % de croissance annuelle moyenne.
  • Le Deep Learning est la technique d'intelligence artificielle qui connaît la croissance la plus rapide, avec près de 20 fois plus de demandes de brevets, passant de 118 en 2013 à 2 399 en 2016, soit une croissance annuelle moyenne de 175 %.

Les applications les plus recherchées en IA

  • La vision par ordinateur, qui inclut la reconnaissance d'imagesest l'application d'IA la plus populaire, mentionnée dans 49 % de tous les brevets relatifs à l'IA.
  • L'intelligence artificielle pour la robotique est passée de 622 demandes de brevet en 2013 à 2 272 en 2016, soit une augmentation globale de 265 % ou une croissance annuelle moyenne de 55 %.
  • Les demandes de brevets pour des méthodes de contrôle, qui gèrent le comportement de machines telles que les bras robotiques, sont passées de 193 en 2013 à 698 en 2016, soit une augmentation de 262 %, ou 55 % de croissance annuelle moyenne.

Les secteurs industriels les plus actifs

  • Le secteur des transports, y compris les véhicules autonomes, a enregistré 8 764 dépôts en 2016, soit une augmentation de 134 % par rapport aux 3 738 dépôts effectués en 2013, ou un taux de croissance annuel moyen de 33 % (19 % de tous les documents de brevet identifiés entre 2013 et 2016 étaient liés au secteur des transports).
  • L'IA est essentielle à l'amélioration des réseaux de télécommunication, qui a enregistré 6 6 684 dépôts en 2016, soit une hausse de 84% par rapport aux 3 625 de 2013, ou un taux de croissance annuel moyen de 23 pour cent.
  • Les sciences de la vie et les sciences médicalessont passées à 4 112 dépôts en 2016, soit une hausse de 40 % par rapport aux 2 942 de 2013, ou un taux de croissance annuel moyen de 12 %
  • Les dispositifs personnels, l'informatique et l'interaction homme-machine ont atteint 3 977 dépôts en 2016, en hausse de 36% par rapport aux 2 915 déposés en 2013, soit un taux de croissance annuel moyen de 11 %
  Source :OMPI

AUCUN COMMENTAIRE