Les dépenses européennes dans l'intelligence artificielle devraient atteindre plus de 21 milliards de dollars en 2023, selon l’IDC Worldwide Artificial Intelligence Spending Guide. La France est en tête avec le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Les nouvelles données semestrielles d’IDC sur les dépenses consacrées à l’intelligence artificielle dans le monde placent la France parmi les premiers pays dans la course à l’intelligence artificielle en Europe. N’en déplaise aux cassandres qui répètent à qui veut les entendre que la France est en retard, ce n’est manifestement pas le cas.

En effet, IDC estime que plus de la moitié des dépenses consacrées à l’intelligence artificielle d’ici 2023 proviendra du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la France, tandis que près du tiers des mêmes dépenses sera réalisé par le reste de l’Europe occidentale (Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Grèce, Irlande, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède et Suisse). Ces dépenses devraient atteindre plus de 7 milliards de dollars en 2019 et presque tripler au cours des quatre prochaines années, avec un taux de croissance annuel composé de 32 %.

Des investissements qui dynamisent les startups

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France représenteront une grande partie des investissements futurs, en particulier dans les technologies de la santé, de la finance, du marketing et de la publicité. « Ces pays comptent également d’importants investisseurs en IA qui offrent des incitatifs et accélèrent la croissance des entreprises qui démarrent et des grandes entreprises technologiques qui espèrent transformer et perturber le marché par l’IA de façon numérique », précise le rapport.

Les banques, le commerce de détail et la fabrication discrète seront les industries qui dépenseront le plus dans les systèmes d’IA d’ici 2023, absorbant 39 % des dépenses. Les soins de santé demeurent un marché attrayant et, bien que de nombreux hôpitaux lancent des projets pilotes et n’aient pas encore commencé leur mise en œuvre complète, l’augmentation des investissements dans les systèmes de diagnostic et de traitement basés sur l’IA favorisera une croissance rapide des dépenses, qui s’accéléreront à un taux de croissance annuel de 38 % sur cinq ans dans le secteur de la santé.

« Les investissements dans l’IA sont en grande partie alimentés par des efforts accrus en matière d’expérience client et de transformation numérique, car les entreprises se concentrent sur la relation client tout en utilisant des approches intelligentes de la production et des processus », explique le rapport. La recommandation de produits devrait être l’un des trois cas d’utilisation qui connaîtra la croissance la plus rapide d’ici 2023.

Source : IDC

AUCUN COMMENTAIRE