Selon une enquête de Ping Identity, 81 % des consommateurs stopperaient toute relation avec une marque sur le web à la suite d’un piratage de données. Et une forte majorité tient les entreprises responsables en toutes circonstances de la protection de leurs données.

Baptisée « Trust and Accountability in the Era of Breaches and Data Misuse », cette enquête repose sur les réponses de 4000 personnes vivant aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

Elle confirme une évolution des mentalités.  La sécurité des données personnelles arrive dorénavant en tête des dangers liés au numérique. Les consommateurs estiment que l’authentification multifacteur est la méthode de connexion la plus sécurisée.

Pingconsommateurs 2

Lorsqu’on demande aux consommateurs quel est pour eux le principal danger lié au numérique au cours des 12 prochains mois, les cinq pays interrogés classent en premier la sécurité des données personnelles (37 % pour la France) suivie d’assez loin par la cybersécurité (27 %) puis la vidéo surveillance (15 %).

Le partage des données

La protection des données est devenue, en particulier, une préoccupation croissante pour les consommateurs dans le monde entier. Prêt de la moitié (49 % au global et 46 % en France) des personnes interrogées ont déclaré être plus concernées par la protection de leurs données personnelles qu’il y a un an.

Et la « sanction » serait radicale : la grande majorité des personnes interrogées (81%en global et 78 % en France) stopperaient toute relation avec une marque en ligne à la suite d’un piratage de données. À noter que les Allemands sont les plus sévères à cet égard, avec un chiffre de 87 %.

Pingconsommateurs

Par ailleurs, plus de la moitié des personnes interrogées (55 % en global et 52 % en France) déclarent qu’une marque qui partage leurs données personnelles sans leur permission est susceptible de les détourner de l’utilisation de ses produits, encore plus que s’ils apprennent que la marque a subi un piratage de données (27 % en global et 26 % en France).

Réseaux sociaux et retail pointés du doigt en France

La confidentialité des données n’est plus un vain mot. Mais peu de consommateurs font confiance aux marques pour relever ce défi ! Et le partage de leurs données personnelles est un problème pour les consommateurs.

C’est la raison pour laquelle, ils n’ont pas confiance en les plates-formes de réseaux sociaux. C’est le secteur d’activité qui inspire le moins confiance, avec seulement 28 % des personnes interrogées en moyenne (35 % en France) qui déclarent être confiantes ou très confiantes dans la capacité de ces plates-formes à protéger leurs données personnelles.

À noter qu’en France, les sites de Retail ne font guère mieux, avec 37 %. À l’inverse, les sites dédiés à la santé récoltent un indice de confiance de 70 %, suivis par les sites de services financiers (67 %).

Mais les consommateurs ne sont pas non plus exempts de tout reproche. 43 % ne conservent pas un mot de passe fort et unique pour chaque compte. Et près de la moitié (47 %) des personnes interrogées ont déjà laissé quelqu’un d’autre utiliser leur mot de passe pour accédera un service de divertissement ou de e-commerce…

“Le doute n’est plus permis, les entreprises risquent de perdre des clients et de dégrader la réputation de leurs marques si elles ne mettent pas en place une protection de leurs données efficace et transparente,” a déclaré Richard Bird, chief customer information officer, Ping Identity.

Source : Ping Identity

AUCUN COMMENTAIRE