75% des organisations françaises ne pourraient pas identifier de quel prestataire viendrait une faille ! Infographie

Le Rapport 2018 sur les Menaces liées aux Accès Privilégiés révèle les pratiques inadéquates de gestion des comptes à privilèges des entreprises, et met en lumière l'urgence à implémenter des stratégies de gestion des identités et des accès privilégiés afin de les protéger de l'intérieur et de l'extérieur.

Ainsi apprend-t-on que 1 entreprise sur 10 n’a pas de contrôle sur les identités à privilèges. Egalement que 35 % seulement des entreprises savent qui dispose des accès privilégiés. Et que 1 entreprise sur 2 contrôle les identités à privilèges manuellement.

Autre pratique, de nombreux prestataires qui travaillent pour l’entreprise disposent d’accès au SI, dont une partie d’accès à privilèges. Or, seulement 38 % des entreprises certifient pouvoir tracer ces partenaires. Donc au niveau mondial ce sont 62 % des organisations à qui manque la confiance dans leurs partenaires...

  • 62 % pensent qu’il est possible ou avéré qu’elles aient été victimes d’une compromission initiée de l'intérieur ;
  • 66 % pensent qu’il est possible ou avéré qu’elles aient été victimes d’une compromission initiée par l’accès d’une tierce partie.

Bomlgar-2018-2

En France, ce sont 75% des organisations qui ont déclaré qu’elle ne pourraient pas identifier de quel prestataire viendrait une faille !

Bomlgar-2018-3

Source : Rapport « Privileged Access Threat Report 2018 » de Bomgar

Image d’entête 843999970 @ iStock Vaselena

PATR-Key-figures-FRENCH

AUCUN COMMENTAIRE