La livraison continue de nouvelles fonctions à l'échelle est un des avantages de DevOps. Néanmoins, un sondage auprès des professionnels du génie logiciel révèle que malgré des livraisons plus rapprochées, les rollbacks et les correctifs sont encore fréquents.

Une étude récente de Split Software a révélé que les entreprises déploient des fonctions plus rapidement, mais que beaucoup d’entre elles sont encore confrontées à des temps d’arrêt accrus des applications et des services.

Split Software est une plateforme de gestion de la livraison de fonctions pour les équipes de développeurs, qui souhaitent publier des fonctions rapidement et régulièrement. L’enquête a été menée auprès de 120 professionnels du développement et du génie logiciel entre juillet et novembre 2019.

image001

D’après les répondants, 67 % des organisations publient de nouvelles fonctions toutes les deux semaines, et un sous-ensemble de 20 % d’entre elles affirme publier de nouvelles fonctions tous les jours. Parallèlement à cette augmentation du déploiement rapproché des fonctions, les répondants ont également indiqué des interruptions fréquentes dans l’expérience utilisateur. Ils sont 27 % à avoir déclaré que leur organisation subit souvent des interruptions après la sortie d’une nouvelle fonction, et plus d’un tiers (41 %) doivent soit réduire ou corriger plus de 10 % des nouvelles fonctions livrées.

image002

Un impact négatif sur l’expérience utilisateur

« Notre enquête auprès de la communauté DevOps a mis en évidence certains problèmes troublants qui résultent directement de la forte demande de publications plus fréquentes », déclare Dave Karow, évangéliste pour Split. « Il y a des risques inhérents que les organisations doivent supporter, pour accélérer ces mises sur le marché et rester compétitives ».

La plupart des organisations n’ont pas la capacité de détecter les problèmes ou de traiter rapidement ceux qui sont détectés. Cela peut avoir un impact négatif sur l’expérience utilisateur ou causer des dommages financiers et de réputation à une entreprise. IDC affirme que les coûts pour les entreprises du Fortune 500 peuvent atteindre 500 000 $ de l’heure en cas d’arrêt technique.

En parlant de coûts, 27 % des équipes interrogées ont constaté que les nouvelles fonctions étaient souvent mal adoptées ou mal utilisées. C’est beaucoup d’efforts de développement et de correction pour quelque chose qui n’est pas bien exploitée.

Sources : Split Software

PARTAGER
Photo du profil de Mourad Krim
Journaliste, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE