Les talents open source ne sont pas seulement des ressources rares, ils sont également très recherchés, seulement 19 % d’entre eux n’ont pas été appelés par un recruteur au cours des six derniers mois !

On trouve des composants open source dans 96 % des applications communes d’entreprises, et l’open source représenterait 57 % des bases de code propriétaires (Source audit Synopsys). Personne ne peut plus contester le rôle de premier plan joué par l’open source.

Mais ce succès à une contre partie : sur le marché du travail informatique, les compétences open source se paient. Autrement dit, l’embauche de talents open source est une priorité, pour 83 % des responsables du recrutement (76 % en 2016), ce qui rend d’autant plus difficile le recrutement de ces talents !

  • 87 % des responsables du recrutement déclarent rencontrer des difficultés à recruter des talents open source.

infogfx_osjr18

Qu’il fait bon avoir de compétences open source...

La situation est évidemment inverse pour les professionnels du développement logiciel qui disposent de compétences dans l’open source :

  • 57 % d’entre eux ont déclaré n’avoir pas de problème à trouver un emploi :
  • 87 % affirment que le fait de connaître le code open source leur a permis de progresser dans leur emploi.

Autre indicateur de la popularité des talents open source, les recruteurs leur font la chasse :

  • Seulement 19 % des professionnels open source affirment ne pas avoir été appelés par un recruteur au cours des six derniers mois.

Les entreprises réagissent … au profit des communautés

En réaction à cette difficulté, et à la pénurie dont elles souffrent, les entreprises entendent agir et jouent le jeu de la communauté du libre :

  • 57 % des entreprises qui recrutent déclarent contribuer activement aux projets open source (50 % en 2016) ;
  • 48 % ont décidé de soutenir financièrement ou de contribuer au code dans des projets open source ;
  • 42 % proposent des formations et des certifications open source en tant que stratégie de rétention et de développement des talents (26 % en 2016) ;
  • 55 % se disent prêtes à couvrir au moins une partie des coûts des certifications open source (34 % en 2016.)

Source : Rapport annuel « Open Source Jobs Report », mené par The Linux Foundation et le site Carrières Dice

Image d’entête 636810688 @ iStock Abscent84

AUCUN COMMENTAIRE