Entre les vieux démons de l’informatique, la réduction des coûts, et l’explosion des données comme des attentes des utilisateurs, les DSI qui ont figuré parmi les premiers à adopter le Big data sont toujours plus nombreux à s’engager dans la modernisation de leur plateforme.

La puissance du Big Data est devenue stratégique pour de nombreuses entreprises. L’exploitation de la donnée est une clé pour mieux comprendre et mieux piloter l’entreprise et ses marchés. Et la DSI doit céder à la pression du toujours plus analytique et toujours plus vite pour accompagner la stratégie et la prise de décision.

Parallèlement, la modernisation de la plateforme Big data s’impose par la maturité à la fois des premières solutions déployées, ainsi que par le déplacement des workloads vers le cloud. Le Big Data a besoin d’une révision, mais aussi de répondre aux vieux démons de l’entreprise vis à vis de son informatique : réduire les coûts.

Les vieux démons sont toujours là...

Il faut reconnaître que la DSI doit encore s’améliorer sur son infrastructure, face aux opportunités offertes par le Big Data, ses besoins en matière de stockage des données et de puissance de calcul pour faire tourner les worlkloads sont encore trop souvent mal maitrisés, sur des infrastructures existantes vieillissantes.

La DSI doit également affronter la fronde des métiers. Ceux-ci aspirent à disposer d’une connaissance plus approfondie des plateformes afin de les moderniser sans la DSI, mais dans le sens d’une meilleure adaptation à leurs besoins propres et d’une réduction de leurs coûts, tandis que la DSI a appris à facturer en interne.

Le marketing en particulier aspire à disposer d’une vision unique du client sur sa plateforme pour optimiser la vente en ligne et la gestion des commandes, et pour mieux analyser le rentabilité et le sentiment de marque.

Ré-imaginer l’infrastructure du Big Data

Pour faire front et conserver son leadership sur la donnée et son traitement, la DSI doit examiner son positionnement et ses outils, prendre conscience des perturbateurs qui peuvent affecter les systèmes existants, et adopter une approche la plus appropriée pour ré-imaginer leurs systèmes.

Evidemment, le déplacement de ressources analytiques dans le cloud devrait l’aider  à adopter une approche plus flexible et collaborative. Et aussi à fournir des gains rapides. Le moment est donc venu de faire évoluer la plateforme Big Data, mais surtout de moderniser la DSI. A elle de trouver la bonne combinaison entre stratégie, architecture, gouvernance et talents.

Image d’entête 806536394 @ iStock z_wei

AUCUN COMMENTAIRE