Une nouvelle étude montre que la nature distribuée du SaaS soulève de nouveaux problèmes financiers, opérationnels et de sécurité qui n'avaient peut-être pas été pris en compte dans le passé.

Blissfully est une entreprise américaine qui édite une plate-forme de gestion SaaS. Les outils Blissfully permettent de rationnaliser la gestion des piles en répertoriant toutes les applications SaaS utilisées dans l’entreprise, de savoir qui les utilise et combien l’entreprise y consacre. Elle édite un rapport annuel sur l’usage du SaaS, mais ce ne sont pas tant les statistiques, d’adoption et d’utilisation, qui nous intéressent dans ce rapport mais plutôt les conclusions et les tendances induites par le SaaS.

Mieux maîtriser les abonnements

Par exemple, la tendance à l’augmentation des dépenses en SaaS est généralisée suite à son adoption. Les dépenses moyennes en SaaS par entreprise ont augmenté de 78 % d'une année sur l'autre, constate le rapport. D’après les analystes de Blissfully, cette augmentation est à corréler avec le taux de renouvellement des applications : près de la moitié de la pile SaaS de l'organisation type change tous les deux ans en moyenne.

En effet, « 43 % de la pile d'applications SaaS moyenne de l'entreprise est renouvelée tous des deux ans et ce taux est beaucoup plus élevé que le taux de désabonnement typique des employés ». En clair, le rythme des abonnements a tendance à surpasser le nombre de désabonnements, ce qui nous amène au deuxième constat de ce rapport : les dépenses en SaaS ont tendance à augmenter au fil des ans.

Mal gérées, les dépenses en SaaS ont tendance à augmenter

Cette tendance « inflationniste » s’explique par le fait que le SaaS ne bénéficie généralement pas d’une gestion centralisée. Plus aucune partie prenante n'étant « propriétaire » des applications, ce qui est un atout majeur pour la productivité des employés, les chefs de départements sont capables, grâce au SaaS, de trouver et de mettre rapidement en œuvre de nouvelles technologies.

Ce rythme rapide de l'évolution de la pile SaaS montre que les entreprises sont prêtes à se donner beaucoup de mal pour accroître la productivité de leurs équipes et garder une longueur d'avance sur la concurrence. Mais cela a un coût, car de nombreuses organisations ne tiennent pas un suivi efficace de cet important poste budgétaire. Plus de 70 pour cent des entreprises ont des abonnements SaaS sans aucun propriétaire, ce qui signifie qu'elles paient pour des applications qui ne sont peut-être pas utilisées du tout.

2500 connexions réseau d’application à employé

Au-delà de la budgétisation, le rapport préconise que les entreprises devraient se préoccuper de la question beaucoup plus profonde des vulnérabilités de sécurité dans leur pile SaaS. Une entreprise de taille moyenne utilise environ 120 applications louées, mais dispose d'environ 2 500 connexions réseau d'application à employé. Ces connexions peuvent exposer les entreprises à des risques de sécurité majeurs.

Ceci n’est pas seulement vrai pour les vulnérabilités structurelles d’un réseau, mais peut provenir d’une mauvaise gestion des départs par exemple : un employé qui n’est pas désabonné après avoir quitté l’entreprise peut constituer une menace par exemple.

Source : Blissfully

AUCUN COMMENTAIRE