Voici 5 tendances majeures pour 2018 dans l’usage du cloud computing et des technologiers qui lui sont associées.

1Croissance exponentielle des solutions cloud

La multiplication des plateformes et infrastructure de cloud, la flexibilité technologique et financière des modèles, et les techniques bien rôdées des éditeurs pour tester puis déployer leurs solutions, facilitent l’accès au cloud et entrainent une augmentation sensible et continue du nombre de solutions disponibles.

En 2018, le SaaS (Software-as-a-Service) devrait continuer de s’attribuer la part du lion, soit 60% des workloads de type cloud selon une étude prospective de Cisco, en progression de 12%. L’IaaS (Infrastructure-as-a-Service) devrait également progresser, à un rythme probablement plus élevé, mais dans des volumes moindres. Le PaaS, par contre, connaîtra un taux de progression beaucoup plus modeste. A noter cependant que, avec l’objectif d’améliorer l’expérience client, la progression des solutions de services cloud pourrait bien être supérieure aux prévisions.

2Accroissement de la capacité de stockage

Cette seconde tendance est évidemment liée à la précédente : le stockage de données devrait également connaître une croissance exponentielle. Cisco, de nouveau, estime que la capacité globale de stockage de données devrait atteindre 1,1 Zeta octets en 2018, soit un quasi doublement par rapport à 2017.

Ce sont principalement les datacenters qui devraient encaisser cette progression, qui profite de la chute des coûts de stockage. Confrontées à l’explosion des volumes de données, les entreprises devraient se tourner vers les espaces ouverts dans les datacenters via le cloud. Sans oublier l’influence des Big Data et des solutions analytiques, et les modèles de facturation du cloud à la demande consommée qui rendent les solutions de stockage dans le cloud plus financièrement acceptables.

3Internet des Objets et Intelligence Artificielle

IoT et IA vont, au fil des années, jouer un rôle de plus en plus important, dans l’industrie et dans les analytiques en particulier. L’année 2018 devrait constater leur déploiement et on les retrouvera au premier plan de nombreux projets. Avec systématiquement un point commun, ces technologies innovantes s’appuient sur le cloud.

Cela va se traduire par l’explosion des interactions entre l’homme et les machines, la confirmation de nouveaux modèles d’usages, comme la réalité virtuelle et augmentée, la croissance immodérée des flux entre les équipements, le besoin de déployer des solutions réseaux, edge computing et cloud d’interconnexion et de proximité, et une attente forte, le temps réel.

4Internet THD et 5G

Pour le cloud et l’explosion des quantités et flux de données, mais également du nombre des utilisateurs en particulier en mobilité, la qualité du réseau devient extrêmement sensible. Les utilisateurs exigent la réduction des temps de chargement et aspirent, nous l’avons évoqué, au temps réel… même si c’est loin d’être justifié !

Alors que les mises en production des solutions de cloud dans les entreprises sont encore assez récentes, les DSI sont déjà contraintes de réévaluer et de mettre à jour leurs plateformes SaaS et PaaS, tout comme leurs sites web. IoT et IA devront également bénéficier d’infrastructure et de cloud toujours plus rapide. La donnée et son traitement, pour être efficaces, devront être fournis en temps réel. Quant aux réseaux télécoms, les premières expérimentations de la 5G seront observées avec attention.

5La sécurité

L’année 2017 a été marquée par une actualité chargée, déjà entamée fin 2016, sur le front de la cybersécurité. Les ransomwares comme Wannacry ou les failles comme Equifax ont sensibilisé les entreprises à cette problématique majeure. Mais cela sera-t-il suffisant pour affronter les menaces qui s’amoncèlent sur le système d’information comme le cloud ?

Les entreprises ont compris qu’elles doivent investir financièrement, dans les talents, et dans la gouvernance, pour se protéger des menaces. Le RGPD en rajoute une couche. L’année 2018 sera celle de la prise de conscience que le cloud se marie bien avec la nécessité de se doter d’outils de détection des menaces, de gestion des évènements, et d’authentification sur toute la périphérie de l’écosystème de l’entreprise.

Source : Marty Purani, CEO d’Atlantic.net

Image d’entête 839389180 @ iStock gmast3r

AUCUN COMMENTAIRE