Si les DSI sont en majorité satisfaits de leurs déploiements cloud, ils sont également très nombreux a avoir fait face à des coûts imprévus, qui selon l'ampleur des projets se sont chiffrés de dizaines de milliers à parfois des millions d'euros ! Même s'ils ne souhaitent pas trop en faire l'étalage, tout comme leurs fournisseurs (!), ces coûts 'imprévus' – personnalisation, mises à niveau, maintenance, conseil… - viennent miner l'image du Cloud Computing qui améliore la compétitivité, la flexibilité, la sécurité, tout en permettant de bénéficier de réductions de coûts (vous reconnaitrez l'ironie de la situation, mais n'est-elle pas une constante sur la plupart des projets informatiques mal ficelé et maitrisés ?). Premier constat, 6 DSI sur 10 (63%) affirment que la solution de cloud déployée au profit de leur organisation répond à leurs attentes. C'est déjà ça… Mais très vite, les DSI déchantent. Ainsi, la dépense pour le cloud a augmenté d'environ 30 % au cours des deux dernières années. La réduction des coûts attendue par 4 DSI sur 10 (39%) est oubliée !

Des coûts imprévus mais identifiés

En moyenne, les coûts imprévus du cloud se seraient élevés à 75.000 dollars au cours des 3 dernières années. Ils auraient dépassé 1,5 million de dollars pour près de 1 DSI sur 5. Les sources de ces coûts non planifiés sont connues :
  • 36 % - Mises à jour
  • 35 % - Personnalisation
  • 35 % - Maintenance interne des logiciels
  • 34 % - Conseil lors de la phase de mise en oeuvre du fournisseur de cloud
  • 33 % - Personnel requis pour gérer le déploiement

Des coûts récurrents

Autre poste de charge trop souvent sous-estimé, le maintient des services cloud. Tous les mois, trois quarts (74%) des DSI consacrent à ces opérations au moins 30.000 dollars de plus que l'enveloppe prévue initialement, et plus de 60.000 dollars pour un tiers d'entre eux. Aujourd'hui, 8 DSI sur 10 (80%) affirment payer plus cher que prévu afin de s'assurer de l'intégration de leur environnement IT. Autre récurrence, des projets informatiques celle-là, la mise en œuvre des projets cloud se déroule rarement comme prévu ! C'est le cas pour 6 DSI sur 10 (63%) qui ont eu fort à faire avec l'implémentation du cloud, ce qui a entrainé un surcoût d'au moins 150.000 dollars (en constante augmentation d'une année sur l'autre). Et plus encore 7 sur 10 (74%) qui se sont vus contraints de faire appel à un appui externe supplémentaire pour achever la mise en œuvre du projet.

Le paradoxe de la complexité

Beaucoup d'entreprises et souvent leurs DSI ont tendance à idéaliser les IT, en particulier le cloud, qui simplifient et apportent de la valeur. La réalité est tout autre, et l'on oublie souvent que pour apporter le service proposé les nouvelles technologies reposent sur une augmentation de la complexité. Les DSI qui ont déployé le cloud l'on compris à leur dépend. Ils sont 7 sur 10 (72%) à reconnaître, mais après coup, que l'investissement dans les services de cloud a augmenté la complexité de l'environnement informatique de leur entreprise. Au final, et même si 7 DSI sur 10 (67%) affirmaient à l'origine de leur projet que le cloud leur apparaissait « globalement positif », interrogez un DSI qui a mené un projet de cloud et vous découvrirez rapidement que cette réputation n'a pas tenu... Source : enquêtes Sunguard Availability Services auprès de 247 CIO américains Image d'entête 61140804@ iStock

AUCUN COMMENTAIRE