Selon le Gartner, d'ici 2022, plus de la moitié des données générées par l'entreprise seront traitées ou créées en dehors du cloud ou du datacenter, et l'informatique périphérique deviendra l'une des principales topographies du traitement de données.

Alors que l’informatique est désormais omniprésente, la connexion au monde numérique et le traitement des données se font en bordure de cet univers, dans un mondes physique qui vient fusionner avec le numérique. En d’autres termes, dans un futur proche l’informatique se reposera sur un duo, le Edge Computing et le cloud.

Selon le Gartner, dès 2020 plus de la moitié des entreprises auront intégré des principes informatiques de pointe, comme le cloud computing, dans leurs projets.

Et en 2021 sur les 85 zettaoctets de données utilisables consommés dans le monde, seulement 21 zettaoctets seront dans les datacenters. Le reste sera dans la bordure entre l’informatique des organisations et le cloud, soit dans le Edge Computing.

Avec la croissance spectaculaire de l’Internet des Objets (IoT), la quantité des données explose, mais toutes ne sont/seront pas utilisées. Par contre, il faudra stocker ces données quelque part ! Pas dans le SI des organisations, qui saturent déjà, et pas dans le cloud, trop d’entreprises hésitent encore sur cette technologie qui échappe à leur contrôle.

Voilà pourquoi Edge et cloud ne sont pas des architectures concurrentes : le Edge Computing a besoin de la centralisation et de l'échelle du cloud, et le cloud a besoin du point de contact physique en bordure.

Le Edge peut résoudre les problèmes de latence, de bande passante, de localisation des données et d’autonomie associés au cloud. La latence est particulièrement importante et entre en jeu dans des systèmes tels que les véhicules autonomes, les stations de trading ou la réalité mixte, où des décalages de plusieurs millisecondes peuvent avoir des effets coûteux.

Reste que selon le Gartner le défi pour les entreprises va consister à développer le cloud et les compétences de pointe de leurs effectifs, à répartir la sécurité entre les systèmes de périphérie, à déterminer la propriété des données, et à passer de la collecte et de la diffusion de données à des informations basées sur l'IA et l'apprentissage automatique.

Source : Gartner Symposium ITXPO

Image d’entête 847192764 @ iStock doloves

AUCUN COMMENTAIRE