Dans moins d’un an, le 14 janvier 2020, Microsoft cessera d’assurer le support de Windows 7. À compter de cette date, plus aucun patch de sécurité ne sera diffusé gratuitement. Pour les entreprises, Capgemini estime que c’est une opportunité de bénéficier d’un outil plus moderne.

La fin approche. Après la fin du support standard de Windows 7 en janvier 2015, ce sera au tour du support étendu le 14 janvier prochain. Microsoft a également donné les dates pour Windows 8.1, respectivement le 9 janvier 2018 et le 10 janvier 2023.

Windows 7 (puis Windows 8.1) ne sera plus supporté par Microsoft. Ce système d’exploitation ne recevra plus de mise à jour de sécurité après cette date, sauf cas exceptionnel (comme lors des attaques Spectre et Meltdown début 2018).

La fin de support représente un risque non négligeable pour les entreprises, car les nouvelles failles de cet OS ne seront plus corrigées. Tous les DSI ont encore en mémoire les impacts des attaques Wannacry et Petya. D’où la nécessité de migrer vers Windows 10.

Moderniser la gestion du PC

Même si cet OS a dépassé Windows 7 en décembre dernier en passant de 38,14 à 39,22 % (selon NetMarketShare), beaucoup d’entreprises hésitent encore. Dès que l’on évoque un projet de migration, elles estiment que la migration peut devenir complexe et chronophage.

Pour Capgemini, il s’agit au contraire d’une formidable opportunité de moderniser la gestion du poste de travail au bénéfice de la productivité de l’entreprise. Avec Windows 10, il s’agit de franchir une étape majeure vers une nouvelle gestion des mises à jour.

Exit la roadmap avec des dates prédéterminées. Microsoft change radicalement le cycle de vie de son OS avec des intégrations perpétuelles. Le poste de travail vit sa mutation pour être géré comme un smartphone. Les mises à jour se font au fil de l’eau.

Le Modern Management

Avec Windows 10, les entreprises peuvent bénéficier d’un produit au sens Agile du terme, c’est-à-dire évolutif et personnalisable en permanence selon ses besoins. C’est le principe du « PC as a service ». Cela implique de désigner au sein des DSI un Product Owner qui en sera le responsable, en fera la promotion auprès des métiers et identifiera avec eux les fonctionnalités susceptibles d’apporter de la valeur.

Pour Capgemini, « la migration vers Windows 10 est une porte d’entrée vers le Modern Management et, plus largement, vers la nécessaire réinvention de l’expérience utilisateur à l’heure de l’entreprise digitale ».

lb-capgemini-ae

AUCUN COMMENTAIRE