Selon un nouveau rapport de Canalys, les entreprises consacrent des sommes record à la cybersécurité, et pourtant le nombre d'attaques réussies est plus élevé que jamais.

Le rapport de Canalys note que "plus de fichiers ont été compromis en seulement 12 mois que pendant les 15 années précédentes réunies." Principale raison : les attaques de ransomware qui se sont multipliées l’an passé, perturbant dans certains cas des hôpitaux et de façon générale toutes les entreprises pas assez protégées.

Cette situation délétère se produit malgré le fait que les investissements en cybersécurité ont augmenté de 10 % en 2020 pour atteindre 53 milliards de dollars.

Canalys estime que les entreprises sous-investissent encore dans la cybersécurité. Pendant la pandémie, d'autres domaines de l'informatique ont connu une croissance plus rapide, signalant qu’elles mettaient l'accent sur les services qui les aideraient à rester stables pendant la pandémie, voire à se développer, plutôt que de protéger leur infrastructure contre les cyberattaques.

Par rapport à une croissance de 10 % des dépenses en matière de cybersécurité, les services d'infrastructure dans le cloud ont augmenté de 33 % en 2020, le SaaS a bondi de 20 %, les expéditions de PC portables ont affiché une augmentation de 17 %, sans parler des ventes de webcam de Logitech qui ont explosé (+138 %).

Certaines entreprises ont peut-être accru leur surface d’attaque en réagissant à la pandémie d'une manière qui ignorait les règles de base de la cybersécurité. Mais pour Canalys, la sécurité n’est pas une priorité absolue pour de nombreuses organisations.

"La cybersécurité doit être à l'avant-plan des plans numériques, sinon il y aura une extinction massive des organisations, ce qui menacera la reprise économique post-COVID-19", a déclaré Matthew Ball, analyste en chef de Canalys, dans un communiqué. "Un relâchement de l'attention portée à la cybersécurité a déjà des répercussions majeures, se traduisant par l'escalade de la crise actuelle des violations de données et l'accélération des attaques par ransomware."

publicité