Une entreprise sur cinq dépense plus de 12 millions de dollars par an dans le nuage public. Et pourtant, environ un quart de ces dépenses représente un excédent budgétaire. C'est ce qu'indique le dernier rapport sur l'état du cloud, publié par le fournisseur de logiciels de gestion informatique Flexera.

Cette étude « The Flexera 2020 State of the Cloud Report » (qui était auparavant appelée « the Rightscale State of The Cloud Report » jusqu’à ce que Flexera fasse l’acquisition de Rightscale en 2018) a logiquement intégré la pandémie du Covid-19.

Les réponses des 750 décideurs et utilisateurs de cloud computing dans le monde - sur leurs stratégies d'adoption, leurs mesures et leurs défis - reflètent donc leur opinion post-covid.

Les services dans le cloud sont plus populaires que jamais, car de nombreuses organisations passent au travail à distance. Synergy Research, dans une note récente, a déclaré que 2020 serait une « année record » pour les activités de fusion et d'acquisition des centres de données.

Trois entreprises sur cinq (59 %), interrogées par Flexera, ont déclaré qu'elles s'attendaient à ce que l'utilisation du cloud dépasse les plans précédents en raison de Covid-19.

Selon Flexera, les raisons de cette situation comprennent une capacité supplémentaire, ainsi que l'accélération des migrations vers le cloud en raison de l'impact économique, comme les retards dans les chaînes d'approvisionnement du matériel et la réduction des effectifs.

« Alors que la pandémie arrive à son terme, certaines organisations pourraient également trouver que les fournisseurs de cloud public offrent une option plus fiable pour la continuité des activités », note le rapport.

En ce qui concerne les tendances plus générales de la migration, plus de la moitié (53 %) des personnes interrogées ont déclaré être des utilisateurs « avancés » du cloud, avec seulement 17 % en phase de planification ou de débutant.

93 % ont déclaré avoir une stratégie multi-cloud, la grande majorité optant pour une stratégie hybride. 6 % des personnes interrogées utilisent plusieurs clouds publics. Les répondants disposent en moyenne de 2,2 clouds publics et de 2,2 clouds privés.

Les outils de gestion du multi-cloud restent cependant une sorte d'énigme. Environ un tiers des répondants ont déclaré qu'ils avaient mis en place une gestion multi-cloud (32 %), une politique de sécurité adéquate (33 %), une gestion des coûts (33 %) et une gouvernance (29 %).

Au vu des résultats de Flexera, les questions relatives à la sécurité et à l'optimisation des coûts étaient évidentes. Outre le fait que les organisations estiment qu'elles ont dépassé de 23 % en moyenne le budget consacré au cloud, elles s'attendent à ce que les dépenses augmentent de 47 % l'année prochaine. En outre, les répondants ont déclaré que près d'un tiers (30 %) des dépenses liées au cloud sont gaspillées dans l'ensemble de l'organisation.

Si l'on considère l'ensemble des répondants, la sécurité - citée par 81 % des personnes interrogées - reste le plus grand défi pour les entreprises, devant la gestion des dépenses liées au cloud (79 %) et la gouvernance (77 %).

Pour les entreprises, la pression de chaque défi diminue d'année en année, à l'exception de la sécurité. Pourtant, Flexera souligne que les trois premiers défis sont toujours d'actualité en raison du nombre croissant de charges de travail dans le Cloud et du développement de stratégies hybrides et multi-cloud.

Le rapport examine également l'augmentation continue des workload  basées sur les conteneurs, et la manière dont les entreprises les sécurisent… ou non. Quatre organisations sur cinq ont déclaré qu'elles utilisaient ou prévoyaient d'utiliser Docker et Kubernetes.

78 % prévoient d'utiliser des offres à grande échelle comme AWS ECS/EKS et Azure Container Service ; Google Container Engine arrivant loin derrière avec 52 % des réponses.

L'utilisation diffère cependant entre les grands comptes et les PME. Les premiers (à 63 %) considèrent Kubernetes comme un choix plus judicieux que Docker. Seuls 45 % des PME y ont recours. Pour Docker, les chiffres sont similaires (66 % des grandes entreprises, 64 % des PME).

Source: Flexera

publicité