La fin de l’année approche, et avec elle son lot de prévisions dont les acteurs des IT ne vont pas manquer de nous abreuver. Et c’est le Gartner qui dégaine le premier avec les technologies qui vont alimenter nos modèles économiques et créer de nouveaux écosystèmes.

A l’avenir, la technologie sera embarquée dans tout ce qui concernera les business numériques, affirme le Gartner. L'évolution continue des modèles économiques numériques passera par l’exploitation des nouvelles technologies numériques afin d'aligner plus étroitement les mondes physiques et numériques pour les employés, partenaires et clients.

Gartner appelle au ‘maillage de l’intelligence numérique’, à savoir l’enlacement des personnes, des équipements, des contenus et des services. On le retrouve sur des modèles numériques, les plates-formes business, et un ensemble enrichi et intelligent de services de soutien aux entreprises numériques.

Par ‘maillage’ entendez les liens croissants qui s’établissent entre les personnes, les entreprises, les appareils et les contenus pour obtenir un résultat numérique. Par ‘intelligence’ entendez l’intelligence artificielle (IA) qui va pointer dans pratiquement toutes les technologies et permettre l’émergence de systèmes plus dynamiques, flexibles et potentiellement autonomes. Et par 'numérique' entendez le mélange des mondes virtuels et réels pour créer un environnement immersif numérique amélioré et connecté.

Voici le Top 20 des tendances technologiques 2018 du Gartner

Elles sont décrites après le schéma...Gartner 2018

1Fondation IA

Soit la capacité d’exploiter l’IA (Intelligence Artificielle) pour améliorer la prise de décision, réinventer des modèles économiques et des écosystèmes, et recréer l’expérience du client. Selon une étude récente de Gartner, 59% des organisations ont réuni des informations pour construire leurs stratégies IA, tandis que les autres ont déjà fait des progrès dans le pilotage ou l'adoption de solutions IA.

Le Gartner met cependant en garde contre le risque de croire que l’IA est magique et va remplacer l’homme dans ses tâches intellectuelles, ce qui serait au mieux spéculatif. Il conseille de réduire l’objectif de l’IA à des tâches spécifiques, avec des algorithmes d’optimisation choisis.

2Applications et analytiques intelligentes

Dans les prochaines années, toutes les applications intègreront de l’IA, discrètement en arrière-plan. L’IA va devenir un champ de bataille majeur. Fournisseurs de logiciels et de services vont ajouter de la valeur avec de nouvelles formes avancées d’analytiques et des processus intelligents, en créant une nouvelle couche intermédiaire d’intelligence entre les systèmes et les utilisateurs.

Et de conseiller d’associer les applications intelligentes à un moyen d’augmenter l’activité humaine, non de la remplacer. Les analytiques augmentées en particulier, avec l’utilisation stratégique du machine learning pour l'automatisation de la préparation des données, la découverte des connaissances, et le partage des données avec un large éventail d'utilisateurs professionnels, des travailleurs opérationnels aux scientifiques.

3Objets intelligents

Les objets intelligents utilisent l’IA et le machine learning pour interagir avec les personnes et les environnements. Si certains de ces objets existent en dehors de l’IA, par exemple les appareils photos, la majorité ne fonctionneraient pas sans IA. C’est particulièrement vrai pour tous les équipements qui se disent ‘autonomes’.

Ces objets ne vont cesser d’apparaître… Il faut s’attendre à passer de quelques objets intelligents aujourd’hui à un essaim d’objets qui fonctionneront soit ensemble, soit indépendamment, soit aux ordres de l’humain.

4Double numérique

Le double numérique (digital twin) est une représentation numérique d’une entité ou d’un système. Ne les imaginez pas au sens humain des jumeaux, mais dans le contexte de l’IoT, l’Internet des Objets, où dans un avenir proche qui nous annonce des dizaines de milliards de terminaux et de capteurs connectés, la plupart seront des ‘jumeaux’ numériques, qui apporteront une aide à la gestion des actifs, et offriront de la valeur en matière d'efficacité opérationnelle, sur la façon dont les produits seront utilisés et comment ils pourront être améliorés.

Au fil du temps, les représentations numériques de pratiquement tous les aspects de notre monde seront connectées dynamiquement avec leurs homologues du monde réel et infuseront avec des capacités à base d'IA pour permettre la simulation avancée, le fonctionnement et l'analyse.

5Cloud Edge Computing

Le Edge Computing décrit une topologie informatique dans laquelle la collecte de contenu, le traitement de l'information et la livraison sont placés plus près des sources de ces informations. L’objectif est de répondre aux défis de la connectivité et de la latence, des contraintes de bande passante, et d’apporter de plus grandes fonctionnalités intégrées au modèle des points de distribution.

Attention à ne pas sombrer dans le malentendu du cloud et de l’informatique qui seraient concurrentes. Le cloud est un système où les services sont fournis en utilisant les technologies de l'Internet. Le Edge Computing est une topologie de calcul qui place le contenu, l'informatique et le traitement plus proche de l'utilisateur ou des ‘objets’ en bordure du réseau.

6Plateformes conversationnelles

Les plates-formes conversationnelles conduiront à un changement de paradigme dans lequel le fardeau de la traduction de l'intention passera de l'utilisateur à l'ordinateur. Ces systèmes sont capables de réponses simples ou d'interactions plus compliquées (une réservation par exemple). Et elles continueront à évoluer vers des actions encore plus complexes.

Le défi auquel font face les plateformes conversationnelles est que les utilisateurs doivent communiquer de manière très structurée, ce qui est souvent une expérience frustrante. Un différentiateur primaire sera la robustesse de l'API des modèles conversationnels, et les modèles d'événements utilisés pour accéder, invoquer et orchestrer des services tiers pour fournir des résultats complexes.

7Expériences immersives

Réalité virtuelle (VR), réalité augmentée (VA), et réalité mixte vont changer notre façon de percevoir et d’interagir avec le monde digital. Combinées avec des plateformes conversationnelles vont émerger de nouvelles expériences immersives et invisibles. Aux marchés de compléter leurs modèles de services.

Au cours des cinq prochaines années, l'accent sera mis sur la réalité mixte, qui est en train d'émerger comme l'expérience immersive de choix, où l'utilisateur interagit avec des objets numériques et le monde réel, tout en maintenant une présence dans le monde physique.

8Blockchain

Nous évoquons régulièrement ce sujet ici, nous ne reviendrons pas sur la technologie en elle-même. La blockchain tient la promesse de changer de nombreux secteurs, au-delà de la finance, avec des applications potentielles dans le gouvernement, la santé, la distribution de contenu, le chaîne d'approvisionnement, etc.

Cependant, Gartner fait le constat que de nombreuses technologies blockchain sont immatures et non prouvées, et sont en grande partie non réglementé. Et d'inviter à une approche pratique de blockchain, qui exige une compréhension claire de l'opportunité business, des capacités et limites de la blockchain, une architecture de confiance et les compétences de mise en œuvre nécessaires, avant de se lancer dans un projet de grand-livre distribué.

9Event Driven

Event-driven renvoie vers les entreprises digitales qui comptent sur leur capacité de sentir et d’être prêtes à exploiter de nouveaux évènements business numériques. Le ‘business moment’ est un évènement ou une combinaison d’évènements business, une situation détectée qui appelle à une action commerciale spécifique.

La stratégie ‘event thinking’ des évènements business s’appuie sur l’IA, l’IoT et d’autres outils technologiques pour détecter et analyser les évènements rapidement et avec beaucoup de détails. En 2020, 80% des nouveaux écosystème s’appuieront sur cette stratégie qui devrait être reconnue et supportée par 80% des solutions business.

10Confiance digitale et risque adaptif continu (CARTA)

Le business crée un environnement de sécurité complexe, en constante évolution, et l’utilisation d'outils de plus en plus sophistiqués augmente le potentiel de menaces. Le risque d'adaptation continue et l'évaluation de la confiance - CARTA pour Continuous adaptive risk and trust assessment - permet aux entreprises de prendre des décisions en temps réel en fonction du risque et de la confiance, avec des réponses adaptées à la sécurité numérique.

L'intégration de la sécurité dans Devops pour fournir un processus de DevSecOps continu, et l'exploration des technologies de détection (par exemple, les honeypots adaptatifs) pour attraper les méchants qui ont pénétré le réseau, sont deux des nouvelles techniques qui devraient être explorées pour faire de CARTA une réalité.

Image d’entête 578289980 @ iStock jabkitticha

AUCUN COMMENTAIRE