44% des salariés américains affirment avoir quitté un emploi à cause d’un patron. Principalement pour le style de management, un comportement inapproprié ou pour harcèlement des employés…

Il en est des patrons comme des employés… Il y a des bons, des moins bons, et des mauvais. Certains comportements sont acceptés, d’autres acceptables, parfois tolérables. Et puis, il y a les comportements déplacés, les offensants, les inacceptables, les intolérables…

Le pire du pire...

Si on ne sait pas exactement combien de patrons sont considérés comme des mauvais patrons (les salariés interrogés hésitent à répondre à ce type de question, on ne sait jamais, le patron pourrait écouter…), quelques éléments statistiques nous permettent d’établir un simili état des lieux, qui n’est pas très encourageant !

Ainsi, 44% des salariés américains affirment avoir quitté un emploi à cause d’un patron. De même, 64% des salariés ne souhaitent pas être amis avec leur patron sur les réseaux sociaux. Et plus la moitié d’entre eux ne veulent pas socialiser avec leur patron sur le lieu de travail !

Mais le pire, c’est le rejet des comportements qui font les ‘mauvais patrons’. Avec en tête l’absence de crédit accordé aux employés par des patrons qui s’attribuent et monopolisent leurs travaux et les retours dont ils pourraient bénéficier. Une attitude jugée odieuse et inacceptable par 63% des salariés, mais aussi 77% des employés les plus âgés et 71% des femmes. Tandis que 57% seulement des travailleurs de moins de 50 ans ne s’en accommodent pas.

Top 10 des pires comportements de patrons

  • 63% - Votre patron s’attribue le crédit de votre travail
  • 62% - Votre patron ne vous fait pas confiance et ne vous donne pas de moyens
  • 58% - Votre patron ne se soucie pas de votre surcharge de travail
  • 57% - Votre patron ne prend pas votre parti
  • 56% - Votre patron recrute et encourage les mauvaises personnes
  • 55% - Votre patron n’assure pas vos arrières
  • 53% - Votre patron ne vous indique pas la bonne direction
  • 53% - Votre patron pratique le micro-management
  • 53% - Votre patron se concentre davantage sur vos faiblesses que sur vos forces
  • 52% - Votre patron ne définit pas clairement les attentes

Source : BambooHR

Image d’entête 591786354 @ iStock Ae11615

AUCUN COMMENTAIRE