Ils sont dix éditeurs – par ordre de chiffre d'affaires : Microsoft, SAP, Oracle, IBM, Sage, EMC, Cegid, HP, Symantec, Dassault Systèmes - qui ensemble pèsent 50 % du marché du logiciel en France.

Les grands acteurs du marché du logiciel en France sont le reflet des tendances IT : les grands chantiers (ERP, RH, CRM, Supply Chain, etc.) arrivant à maturité, ils trouvent des relais de croissance dans le cloud et le SaaS, le Big Data, la sécurité, la mobilité et le social. Et surtout pour les diteurs qui affichent les meilleures performances, à l'image de SAP, dans la consolidation de leurs offres au travers d'acquisitions.

Microsoft leader incontesté

Le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) a présenté son classement 2014 du Top 10 des éditeurs de logiciels en France. Le classement est sans surprise, Microsoft devance largement ses concurrents, avec un chiffre d'affaires de 2,08 milliards d'euros.

A la seconde place, avec 839 millions d'euros en progression de 9,3 %, SAP profite des prix élevés de sa technologie in-memory HANA et surtout de ses dernières acquisitions. Les bases de données continuent de profiter à Oracle, qui avec 656 millions d'euros progresse mieux qu'attendu de 3,1 %. La présence d'EMC à la sixième place, en forte progression de 6,3 % avec 269 millions d'euros, est principalement liée à sa filiale VMWare.

Salesforce en embuscade

Enfin, avec sa séparation en deux entités, Symantec devrait prochainement disparaître du classement. Pour laisser probablement sa place à Salesforce, qui marquerait l'entrée au classement d'un premier acteur pure SaaS/internet. La question est de savoir si Salesforce entrera au classement avant la séparation de Symantec, avec le fort repli de Dassault Systèmes, de 5,2 % avec 186 millions d'euros, ou si ce dernier se reprendra, ce qui pourrait lui permettre de se maintenir à la dixième place, voire de progresser à la neuvième.

AUCUN COMMENTAIRE