De plus en plus d’entreprises adoptent une stratégie de cloud hybride. Mais le secteur financier a une longueur d’avance en matière de déploiement, constate Nutanix dans son « Enterprise Cloud Index Report ». Cependant, les DSI des établissements financiers éprouvent des difficultés lorsqu’ils s’attaquent à réorganisation de leur legacy.

Une approche hybride apparait de plus en plus comme une nécessité dans un contexte de forte concurrence. Les entreprises ne veulent plus être dépendantes d’un seul fournisseur, ou d’une poignée. Elles désirent pouvoir gérer dynamiquement les applications en fonction des besoins métier et de l’évolution de leur marché.

Il n'est donc pas surprenant que la grande majorité des répondants à l’étude de Nutanix (91 %), aient identifié le cloud hybride comme le modèle informatique idéal et que 97 % aient cité la mobilité des applications dans le cloud comme une nécessité pour l'avenir.

artic

"L'augmentation de la pression concurrentielle, combinée à l'augmentation des risques de sécurité et aux nouvelles réglementations, exigera de toute l'industrie qu'elle envisage de moderniser son infrastructure informatique ", a déclaré Chris Kozup, vice-président directeur du marketing mondial de Nutanix.

Le secteur financier a d’ore et déjà intégré cette approche : plus d'un établissement financier sur cinq (21 %) déploie aujourd'hui un modèle de cloud hybride, soit une hausse par rapport à la moyenne mondiale de 18,5 %.

L'adoption relativement élevée du cloud hybride dans le secteur financier montre que ces entreprises reconnaissent les avantages de cette stratégie pour renforcer son agilité, sa sécurité et ses performances.

Mais la migration se heurte à quelques obstacles. Comme beaucoup d'autres secteurs – et notamment l'assurance selon Nutanix – les DSI des établissements financiers éprouvent des difficultés lorsqu’ils s’attaquent à réorganisation de leur legacy.

Transformer le cœur de son SI pour déployer les nouvelles technologies relève encore du casse-tête. Que faire en effet des applications legacy dans le cadre de sa transformation digitale ? Les garder sur le datacenter et n’utiliser le cloud que pour les nouvelles applications, ou utiliser le levier cloud afin de leur donner une seconde vie ?

Pour l’instant, chaque organisation adapte une attitude prudente et avance au cas par cas pour ses legacy. Une preuve supplémentaire de sa maturité ; toute migration dans le cloud doit être méthodique !

Source : Nutanix.com

AUCUN COMMENTAIRE