La parution du rapport de l’International Federation of Robotics est l’occasion de faire le point sur un marché qui atteint les 16,5 milliards de dollars aujourd’hui.

Le nouveau rapport 2019 de World Robotics vient de paraître. C’est une augmentation de 6% des ventes annuelles de robots qui est annoncée, soit plus de 422 000 unités vendues pour une valeur totale de 16,5 milliards de dollars. Mais l’IFR, International Federation of Robotics, s’attend à une récession en 2019 par rapport à 2018. Un simple incident de parcours puisque dans la foulée, l’organisme annonce une progression de 12% des ventes entre 2020 et 2022 et ce, chaque année.

Cette progression du marché en 2018 s’est faite en dépit d’une année difficile pour les principaux marchés de la robotique (notamment le marché de l’automobile et l’Industrie de l’Electrique-Electronique) selon l’IFR. Et ce, même si l’économie a également été ralentie par le conflit commercial US-Chine, le dynamisme de ce marché triomphe grâce à une forte tendance à l’automatisation au sein des entreprises et de nouvelles améliorations technologiques dans le domaine de l’électronique. L’estimation annoncée par l’IFR est de 584 000 unités vendues en 2022.

ASIE 1, EU 2, US 3

Si l’on compare les 3 grands marchés mondiaux, c’est le beau fixe avec l’Asie en première place malgré une récession de la Chine et de la République de Corée. Seul l Japon progresse de façon notable dans un climat assez terne. De manière générale, la progression n’est que de 1% dans cette partie du monde mais elle surpasse tout de même de loin en chiffres le nombre de robots installés en Europe et aux Etats-Unis. L’Europe tient la seconde position avec une croissance de 14% suivie par les Etats-Unis qui atteint les 20%.

1

Premiers de la Classe

En considérant les 5 premiers marchés dans le monde, la Chine, le Japon et la Corée se retrouve sans surprise dans cette short list. Il est à noter que la Chine favorise les fabricants de robots du pays plutôt que les produits d’importation.

Côté américain, la progression de 22% est due à une stratégie d’automatisation des productions sur tous les marché, national et global. Parallèlement le nombre d’installations de robots dans la République de Corée diminue du fait d’un marché de l’électronique en souffrance. En cinquième position, l’Allemagne, première en Europe, qui comptabilise 27000 robots  suite à une croissance de 26%.

2

Répartition des robots par secteur industriel

La première des industries est sans surprise l’Automobile avec plus de 30% de tous les robots fournis en 2018. 79% de toutes ces installations ont eu lieu dans les 5 premiers pays en termes de marché.

Alors que le secteur de l’Electricité/Electronique était sur le point de détrôner celui de l’Automobile, 2018 aura été une année en berne pour ce secteur, le plus affecté par la guerre commerciale que se livre les Etats-Unis et la Chine.

En troisième position, l’Industrie Sidérurgique et de l’Usinage avec 10% des demandes cumulées en 2018.

Cobot, nouvel âge de la robotique

Le marché des robots collaboratifs fait son apparition dans le rapport annuel de l’IFR. Utilisé à des tâches que pourrait remplir un humain, ce type de robot est en progression lente avec seulement 3,24% de parts de marché et en 2018, 14000 unités de ce type parmi les 42000 robots industriels recensés. Cependant entre 2017 et 2018, ce marché connaît une progression de 23% avec une demande grandissante pour les outils de bout de bras (EoAT) rappelle la société OnRobot, experte dans ce domaine. Elle estime que le nombre de 14000 nouveaux bras manipulateurs identifiés en 2018 devrait doubler dans les trois ans à venir.

3

AUCUN COMMENTAIRE