Le rapport de Ponemon Institute et DomainTools révèle que l'évolution des outils d'automatisation de la cybersécurité a eu une incidence directe sur l'embauche et l'affectation des ressources dans les organisations.

Aujourd'hui, DomainTools, le spécialiste de l’audit de sécurité des SI, a annoncé les résultats de son rapport annuel Staffing the IT Security Function in the Age of Automation, en collaboration avec le Ponemon Institute. L'enquête a analysé l'impact de l'automatisation sur les pratiques actuelles en matière de sécurité des SI et de dotation en personnel, aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans les pays de l'APAC, et a constaté que l'adoption est à la hausse dans les trois régions.

Les États-Unis adoptent l'automatisation à un rythme plus rapide que dans d'autres domaines, 79 % des répondants affirment qu'ils utilisent déjà l'automatisation ou qu'ils prévoient de le faire au cours des trois prochaines années.

Dans l'ensemble, les résultats obtenus aux États-Unis montrent des avantages significatifs découlant de l'automatisation, y compris une efficacité et une productivité accrues du personnel de sécurité. Néanmoins, les entreprises éprouvent encore des difficultés à combler le manque de compétences à mesure que les organisations recourent davantage à l'automatisation.

L’automatisation augmentera le besoin d’embaucher 

Selon le rapport, près de la moitié des répondants (46%) mentionnent l'incapacité de se doter d'un personnel qualifié et ont fait remarquer que le manque de compétences avancées a été un facteur d'augmentation des investissements dans les technologies d'automatisation. De plus, 73 % des répondants basés aux États-Unis ont révélé que la fonction de sécurité des SI manque généralement de personnel ; 70 % des répondants du Royaume-Uni et 67 % des répondants de l'APAC partagent ces sentiments.

Par rapport à l'étude de l'an dernier, un plus grand nombre de répondants (65 %) aux États-Unis croient maintenant que la participation humaine à la sécurité est importante à l'ère de l'automatisation, 48 % affirmant que l'automatisation augmentera le besoin d'embaucher des personnes possédant des compétences techniques plus avancées.

Contrairement à la croyance selon laquelle l’avènement de l'automatisation menacera le marché de l'emploi, les organisations estiment maintenant que ces technologies contribueront à alléger la pression actuelle sur les ressources et offriront la possibilité de promouvoir la sécurité d'emploi pour le personnel hautement qualifié, tout en renforçant les mesures de cybersécurité.

Sources : DomainTools et Ponemon

AUCUN COMMENTAIRE