Selon le dernier Gartner Worldwide IT Spending Forecast, le total des dépenses IT dans le monde sera de 3,7 trillions de dollars (milliers de milliards), en progression de 2,1 %, contre une progression initiale de 3,2 %.


Le retour à la normal sur les dépenses IT n'est pas pour demain. Les organisations sont à la recherche d'un nouvel équilibre, tandis que la troisième phase de la transformation des entreprises, de la technologie et des processus vers le numérique, peine à s'engager.

Pour cela, il faudrait que la DSI dispose de moyens pour mettre en place de nouveaux modèles économiques. Mais les budgets tardent à se redresser. La projection des analystes de Gartner pour 2014 était à la progression des budgets IT dans le monde de 3,2 % pour 2014. Ils viennent de réviser leur analyse, elle ne sera que de 2,1 % cette année, soit une dépense globale de 3,749 trillions de dollars.

Le marché des devices

Englobant les PC, les téléphones, les tablettes et les imprimantes, ce marché ne devrait enregistrer qu'une progression de 1,2 %, avec 685 milliards de dollars. Un foyer occidental sur deux devrait s'équiper d'une tablette, Mais après avoir séduit les foyers aisés, qui se sont équipés de tablettes haut de gamme, le marché se tourne désormais vers des produits d'entrée de gamme. Remplaçant le PC portable dans de nombreuses situations ne visant pas une forte productivité, la tablette réduit le potentiel de ce marché.

Le marché du datacenter

C'est celui qui devrait afficher la seconde plus faible progression, 0,4 % avec 140 milliards de dollars. Pourtant ce marché est en plaine mutation... En réalité, l'optimisation des équipements en place, en particulier sur le stockage des données, conjuguée avec l'adoption d'équipements plus standardisés donc au coût moins élevé, et l'émergence des solutions alternatives et à bas prix les premières années dans le cloud, pèsent sur les budgets. Dans le même ordre d'idée, le marché des serveurs s'oriente vers les altrnatives à bas coût, tandis que le segment de l'hyperscale demeure positif, malgré l'émergence de nouvelles plateformes 'low cost'.

Le marché du logiciel

Le logiciel d'entreprise se porte en revanche plutôt bien, avec une prévision de progression de 6,9 % pour 321 milliards de dollars. Le marché profite des initiatives en matière de dématérialisation et numérisation, de big data et de bases de données, en particulier pour ces dernières sur les systèmes de gestion de base de données (DBMS). La perspective s'assombrit en revanche sur les logiciels de bureautique et de création de contenu numérique, qui devraient souffrir du recul du marché des PC et des offres basées sur le cloud.

Le marché des services

Les services IT profitent de la progression enregistrée dans certaines régions en 2013 (qui avait enregistré une position à l'équilibre), mais l'année 2014 sera certainement moins riche, avec une progression de 3,8 % pour un marché de 967 milliards de dollars. L'outsourcing progresse moins qu'attendu, et le cloud, en particulier public, redistribue les cartes à la baisse, en particulier sur le marché du stockage. Portant leur focus plus sur le maintient de leur marge que sur la progression de leur chiffre d'affaires, les acteurs de l'implémentation des services se sont concentrés sur de plus petits projets.

Le marché des télécoms

Les analystes du Gartner se montrent plutôt pessimistes pour ce marché, qui avec un revenu moyen par utilisateur (ARPU) en repli de 10 % jusqu'en 2018, imposé par le déclin des services de voix, en particulier pré-payés, devrait n'afficher en 2015 qu'une progression de 0,7 % avec 1,635 trillions (1 millier de milliards) de dollars. La concurrence fait rage en ce domaine, où les services 'low cost' font la loi et devaient continuer d'impacter l'ARPU.

En en 2015 ?

L'année 2015 s'annonce meilleure pour le Gartner. Rien de quoi s'enflammer pour autant, les analystes se contentent dereporter sur l'année prochaine la progression attendue cette année.Il projettent une progression de 3,7 % par rapport à 2014, avec un marché global de 3,888 trillions de dollars. Tous les segments devraient en revanche en profiter :

- Devices 5,8 % avec 725 milliards de dollars ;
- Datacenter 2,9 % avec 144 milliards de dollars ;
- Logiciel 7,3 % avec 344 milliards de dollars ;
- Services 4,1 % avec 1,007 trillions de dollars ;
- Télecoms 2,0 % avec 1,668 trillions de dollars.

AUCUN COMMENTAIRE