Le Gartner a publié son « Hype Cycle for Emerging Technologies, 2015 », sa courbe d'évolution de l'adoption des technologies émergentes, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Les analystes du Gartner ont développé, voici quelques années, une vision du cycle d'adoption des technologies sous la forme d'une courbe générique.

Rappelons que ce cycle de vie se résume en un progression exponentielle aboutissant à un pic d'attentes, suivi par une période de déception, et enfin la reconnaissance via un plateau de productivité récurrent.

Hype Cycle for Emerging Technologies

Même s'il est critiqué, voir plus loin, le Hype Cycle for Emerging Technologies reste une référence car les analystes du Gartner réalisent un intéressant travail d'identification et de positionnement des technologies émergentes.

Voilà pourquoi nous vous proposons la dernière version de la courbe d'adoption des technologies émergentes que le Gartner vint de rendre publique :

Un approche critiquée

Cette courbe Hype Cycle est décriée par de nombreux observateurs, car si l'on s'y réfère tous les produits suivent le même cycle, ce qui est loin d'être la réalité. Certains produits rencontrent un succès immédiat, d'autres ne perceront jamais. D'autres lui reprochent sa rigidité. Si la forme est globalement reconnue et change peu, le rythme des technologies ne cesse de se raccourcir. Quant au « scénario du dénouement heureux », qui laisse entendre que toute technologie finira par rencontrer le succès, il est pour le moins improbable.

Le plus grand reproche qui est fait au Gartner, c'est que le Hype Cycle ne repose pas sur des données scientifiques fondées sur des mesures précises et sur un étalonnage. Il est basé sur un modèle d'ingénierie standard qui est loin de satisfaire ceux qui souhaitent aller plus loin dans l'analyse !

Enfin, le Hype Cycle est bien un produit Gartner, c'est à dire parfois soumis à caution. En particulier, pourquoi certaines technologies marginales rejoignent la courbe et, sans explication, d'autres disparaissent, alors qu'elles sont bien présentes et actives ? Le radar du Gartner – tout comme celui du Magic Quadrant ! - est bien facétieux, et l'on se demande parfois si la présence d'une entreprise ou d'une technologie, voire la place qu'elle occupe dans une étude ou sur un graphique, n'est pas liée au chèque émis par l'entreprise au profit des analystes… Mais cela est un autre débat.

Quoi qu'il en soit, le Hype Cycle for Emerging Technologies a le mérite d'exister et d'être disponible pour nous amener à réfléchir sur les technologies émergentes et l'intérêt que nous pouvons/devons y porter. Alors ne gâchons pas notre plaisir et décortiquons la courbe...

AUCUN COMMENTAIRE