Du processeur au système d'exploitation, les nouveaux serveurs fabriqués par Sugon font appel intégralement à des technologies chinoises.

« Pas de sécurité nationale sans cybersécurité », avait annoncé Xi Jinping, le Président de la République populaire de Chine, en mars dernier. Une déclaration qui venait en justification du lancement, l'an passé, d'un plan visant à doter la Chine de sa propre industrie du semi-conducteur, initié en réalité dès 2008.

Du chinois, rien que du chinois

L'annonce de Dawning Information Industry, un fabricant d'ordinateurs également nommé Sugon, vient confirmer la stratégie des autorités chinoises : le constructeur a présenté une famille de quatre serveurs, conçus et fabriqués en Chine, autour d'un processeur purement chinois fondu par Loongson Technology, un industriel chinois créé par l'Académie Chinoise des Sciences.

Le processeur Loongson 3B embarque 1,1 milliard de transistors dans une architecture 8 cœurs, gravée en 28 nanomètres. Développée dès 2008, la maquette de ce processeur, nommée Godson, avait été annoncée fin 2012, avec une vitesse d'horloge de 1,35 GHz, produisant 172,8 gigaflops dans une enveloppe thermique de 40 watts.

Question de sécurité nationale

Avec ces serveurs, la Chine s'offre le moyen de s'affranchir des technologies occidentales, principalement américaines, pour équiper son informatique. La sécurité domine le projet, surtout après les révélations sur les pratiques de la NSA, dont certaines entreprises américianes et britanniques se sont faites les complices en autorisant l'agence à placer des outils d'espionnage dans leurs produits.

L'objectif à terme est d'équiper l'armée chinoise, ainsi que les services financiers et énergétiques, de serveurs qui ne risquent pas de tomber sous un contrôle étranger.

Intel tremble, IBM sourit

L'opération est-elle rentable ? Se doter d'un outil industriel pour produire un processeur exclusivement chinois représente un investissement considérable. Mais il s'agit d'une cause nationale, que le gouvernement chinois soutient certainement à bout de bras.

L'annonce doit faire un peu plus trembler l'écosystème des fabricants de semi-conducteurs, principalement le géant Intel, même s'il y est préparé. En revanche, s'il y en a un qui doit sourire, c'est IBM, qui en début d'année a cédé sa production de serveurs x86 à Lenovo... encore un chinois !

Nous publions ci-dessous, pour ceux que cela intéresse, l'annonce officielle du processeur Loongson 3B.

我国成功研制首款国产服务器 可保军工信息安全

20141024日 06:12:35 来源: 新华网

  新华网天津1023日电(记者周润健、朱天骄记者23日从曙光公司获悉,曙光公司近日成功研制出我国首款基于国产“龙芯3B”处理器的全自主知识产权服务器。

  “服务器作为国家政治、经济、信息安全的核心应用,全部技术一定要掌握在自己手里。”曙光公司副总裁沙超群说,“曙光研制出的‘龙芯3B’服务器共有4款,全部采用国产龙芯LoongSon3B处理器,整机和操作系统也都采用全国产,是具有完全自主知识产权的服务器。”

  “龙芯3B是自主设计的八核处理器,采用28纳米工艺制造,拥有11亿个晶体管。”龙芯总设计师、龙芯中科总裁胡伟武表示,龙芯3B弥补了龙芯3A的不足。“更成熟、更稳定、更可用。”

  中国工程院院士李国杰表示,“龙芯3B”服务器的诞生,意味着军工、部队、金融、能源、交通等领域的信息安全将不再受国外巨头的掌控,建立起实实在在的国家安全网络,为多行业的国际竞争提升主动权和强有力的技术支持与安全保障。

  长期以来,由于缺乏具有自主知识产权的CPU设计技术,使得我国的信息产业完全受制于国外的垄断。

  以中国科学院计算所等机构为技术依托的曙光公司,成立于1996年。2008年,该公司推出了我国首款百万亿次超级计算机。2010年,又推出了我国第一台、世界第三台实测性能超过千万亿次的“星云”超级计算机。

 

AUCUN COMMENTAIRE