Le comité de pilotage de la Nouvelle France industrielle a validé 7 nouvelles feuilles de route sur les 34 plans de reconquête industrielle lancés par le gouvernement. Avec 3 nouvelles feuilles de routes, le numérique est à l'honneur.

A la rentrée 2013, le gouvernement a lancé le projet phare de 34 plans industriels de reconquête, un programme doté d'un budget de 4 milliards d'euros. L'ensemble des projets est coordonné par un comité de pilotage. Il est présidé par le Premier ministre, accompagné de représentants de ministères, de BPIFrance, du vice-président du Conseil national de l'Industrie et de six représentants des entreprises qui y participent. Grâce aux engagements réciproques de l’Etat et des entreprises, ces plans devraient jouer un rôle moteur dans la création d’activités et d’emplois en France.

 

Un remaniement et du retard

En mars dernier, le premier comité de pilotage a validé les feuilles de route de 5 plans : Voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km ; Bornes électriques de recharge ; Autonomie et puissance des batteries ; Avion électrique et nouveaux aéronefs ; Satellite à propulsion électrique.

Avec un peu de retard – la totalité des validations de plans retenus était attendue en mars dernier, mais le remaniement ministériel s'est imposé entre-temps ! - le comité continue de valider les feuilles de routes. Début mai, les plans des Réseaux électriques intelligents (avec la création d'un syndicat des smart-grid), des Logiciels embarqués, des Super-calculateurs, et de l’ambitieuse Usine du futur (ce plan doté à lui seul d'un milliard d'euros prévoit le déploiement de 7 'usines du futur' et la modernisation des outils de production de 3000 PME) étaient validés.

3 nouveaux plans pour le numérique

Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a annoncé mercredi 4 juin que le comité de pilotage de la Nouvelle France industrielle a validé 7 nouvelles feuilles de route des 34 plans de reconquête industrielle. Dont 3 concernent directement le numérique :

- Cloud Computing

Renforcer l'offre cloud en France, accompagner les éditeurs pour le passage de leurs offres en SaaS (Software-as-a-Service), conception d'un guide de bonnes pratiques pour l'usage du cloud, la commande publique exemplaire, structuration des acteurs de la filière.

- Souveraineté télécoms

Assurer le développement de l'écosystème sur le territoire afin de maitriser et déployer les infrastructures indispensables à l'épanouissement de l'économie numérique.

- Cybersécurité

Mieux structurer la demande nationale afin d'orienter la R&D publique et privée, partir à la conquête des marchés internationaux, projets vitrines de déploiement de solutions de cybersécurité, développement des entreprises françaises sur les nouvelles technologies de souveraineté.

Malgré la mobilisation autour de ces projets, tous les plans n'aboutiront pas – 5 projets ne sont pas encore finalisés, faute de combattants ou faisant appel à des technologies qui n'ont pas été jugées matures (à l'exemple du plan Véhicule autonome piloté par Carlos Ghosn qui pourrait passer à la trappe) -, tandis que d'autres avancent rapidement, à l'image du cloud computing, des super-calculateurs et des textiles dits 'techniques'. D'autres plans pourraient remplacer les échec, la Traçabilité des produits est citée en exemple.

AUCUN COMMENTAIRE