L'acquisition, pour 4 milliards de dollars (sans doute un peu cher payé !), de la SSII américaine IGATE fait basculer le coeur du business de Capgemini de l'Europe vers l'Amérique du Nord.

Avec 33.000 collaborateurs, plus de 250 clients principalement aux Etats-Unis, et un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars dont près la moitié dans la finance, IGATE représente un gros morceau que Capgemini s'offre en numéraire – financé par la trésorerie excédentaire, une augmentation de capital, et l'émission d'obligations non convertibles - avec un montant total de transaction de 4 milliards de dollars. Un prix élevé qui valorise IGATE nettement au dessus de sa valeur réelle…

Cap se renforce en Amérique du nord

Encore dirigée par ses co-fondateurs et co-présidents Ashok Trivedi et Sunil Wadhwani, IGATE représente pour Capgemini une opportunité de renforcer sa présence en Amérique du Nord, où la société âgée de 25 ans exerce l'essentielle de son activité (79%). L'acquisition se positionne donc clairement dans le cadre de la stratégie de Cap d'étendre son activité vers cette partie du globe.

< Ashok Trivedi et Paul Hermelin, PDG de Capgemini

Mais ce n'est pas le seul intérêt de l'acquisition. IGATE affiche une forte expérience dans le secteur des services financiers, qui représente 42 % de son activité, ce qui va enrichir le portefeuille des clients de Capgemini. D'autres secteurs vont également l'enrichir, la distribution, l’industrie et la santé.

Par ailleurs, le communiqué de Cap évoque la forte expertise d'IGATE dans les services d’infrastructure, le BPO sectoriel et les services d’ingénierie. Sans oublier les offres propriétaires, dont IDMS pour l’analyse de données. Ainsi que le renforcement des démarches d’industrialisation du groupe destinées à accroitre sa compétitivité, domaine sur lequel IGATE dispose de quelques atouts reconnus.

Une démarche sans gros risques...

IGATE étant coté au Nasdaq (symbole IGTE), la Bourse américaine des valeurs à forte contenance technologique, l'opération reste soumise à l'appréciation des autorités de régulation tant américaines qu'européennes. La taille réduite de l'opération ne devrait cependant pas entrainer de difficultés pour Cap. 

Avec cette acquisition, Capgemini atteint environ 190.000 collaborateurs, et franchit la barre des 100.000 collaborateurs dans ses centres de production hors de France. Enfin, le nouveau groupe représente un chiffre d'affaires estimé de 12,5 milliards de dollars.

AUCUN COMMENTAIRE