Notre article « Canevas Digital, une nouvelle approche de la transformation digitale » vous a interpellé. Explication de texte avec Sylvie Chauvin, présidente de Markess International.

Avec le Canevas Digital, les analystes de Markess introduisent une nouvelle méthodologie d'analyse des marchés de la transformation numérique. Dans son communiqué, Markess nous indiquait que cette approche est basée sur le croisement des 'business rôles' et des 'business solutions'. Nous avons souhaité en savoir plus avec Sylvie Chauvin, présidente et fondatrice de Markess International.

IT Social : Qu'est-ce qui vous a amené à créer le Canevas Digital ?

Sylvie Chauvin : Depuis 15 ans nous observons la transformation des organisations avec l'arrivée d'internet. Nous avons analysé successivement l'e-business, les NTIC puis TIC, le numérique, aujourd'hui la transformation digitale. Ce qui nous interpelle, c'est la mise en avant de solutions technologiques le plus souvent en silos quand on parle de transformation digitale. Or aujourd'hui, nous arrivons à une généralisation du digital, à une démocratisation du sujet. Aussi, un chef d'entreprise qui veut mettre en place une stratégie digitale recherche avant tout la valeur business derrière ses investissements. Si le digital est un moyen d'apporter une valeur ajoutée business, ses réflexions ne doivent pas porter sur des technologies mises bout à bout, mais ajustées, maillées afin de cibler des objectifs business 2018 ou 2020.

Vous évoquez les technologies, mais la valeur ne vient-elle pas aujourd'hui de la donnée ?

Je dirais plutôt que la valeur vient dans la donnée, c'est pourquoi il faut la transformer en information et en connaissance. Nous travaillons sur trois dimensions. La première dimension porte sur les solutions business autour de l'information. Pour la seconde dimension, il s'agit des flux dans lesquels circulent les données et dans la troisième dimension, nous considérons les nouveaux modèles opératoires qui activent ces flux comme le cloud, la mobilité, ou le social. Ces trois couches permettent de structurer les technologies digitales. La nouveauté est qu'elles sont croisées avec les métiers de l'entreprise qui ont chacun un capital de données à gérer : le commercial et marketing avec les données clients, les RH avec les données collaborateurs, la DSI pour les données de l'entreprise.

D'où l'image du Canevas Digital ?

 

En effet, nous évoquons un canevas car nous croisons des métiers détenteurs de capital avec une vision différente des solutions technologiques et business. Notre Canevas Digital est une façon d'expliquer ce qu'est la transformation digitale pour un dirigeant. Il faut un canevas pour sous-tendre la stratégie digitale, la dessiner et l'améliorer. Je fais un parallèle avec le corps humain, le système nerveux forme un canevas avec les organes essentiels.

Concrètement, cela va donner quoi dans vos études ?

 

D'abord par une recherche qui est architecturée comme le canevas. Les analystes qui ont le lead sur un aspect du tissus digital vont travailler avec les autres. La recherche va s'organiser de la même façon que le canevas, car on ne peut plus raisonner en silo. C'est un exercice qui est en test chez certains de nos gros clients, décideurs en entreprise ou prestataires. Les premiers retours sont positifs. Notre Canevas Digital s'adapte bien à la notion de valeur business et à la façon dont ils voient le support apporté par le digital. Le Canevas Digital concrétise un concept de transformation numérique utilisé mais trop pensé en silo et non pas avec une vue d'ensemble. Et nous allons tirer parti de la connaissance de nos analystes, qui savent s'exprimer sur le canevas.

A quand les premiers résultats ?

Nous avons démarré la recherche, les premières sorties seront en début d'année.

Et qu'est-ce que les utilisateurs de vos études pourront en attendre ?

 

Le Canevas Digital est une méthodologie qui permet d'accompagner les gens dans leur réflexion. Un de nos objectifs est de permettre d'ouvrir sur de nouvelles réflexions. Nos analystes vont travailler en mode croisé, sur le modèle 1+1 = 3. Les analystes ont trop l'habitude de travailler en silo et nous les faisons travailler à plusieurs et dans des cadres différents, à l'image de ce qui se passe dans l'entreprise. Il y a beaucoup d'humain dans le digital et des domaines inexplorés. Notre méthodologie offre des perspectives d'ouverture vers des portes démultipliées, plus qu'auparavant. Cela donne plus de puissance aux analyses et aux modules opérationnels que nous proposons en réponse aux besoins tant des prestataires que des décideurs. C'est une chose unique et qui tire parti de l'expérience accumulée, des connaissances, des capacité des analystes de Markess. Toute notre ADN est chez nos analystes, pour anticiper, regarder, comprendre les usages.  Avec une formalisation plus explicite et en  3 dimensions, le Canevas Digital permet de se mettre à la place du décideur, un cran au dessus, d'avoir une vue globale, avec la capacité de zoomer.

Le Canevas Digital est une marque déposée de Markess.

 

AUCUN COMMENTAIRE