L’indéboulonnable Larry Ellison a placé la grand-messe mondiale d’Oracle et son écosystème sous le signe de la 2ème génération d’Oracle Infrastructure Cloud, soit le cloud à toutes les sauces, sécurité, SaaS, IoT, IA, blockchain, ERP, HCM, SCM, etc. Sans oublier l'innovation avec l'IA et la Blockchain.

Les manifestations mondiales des grands acteurs du marché sont toujours intéressantes car riches de découvertes et d’enseignements. L’édition 2018 d’Oracle OpenWorld n’a pas manqué à l’appel.

1Oracle Autonomous Database

Si l’évènement a été, comme l’année précédente, marqué par le cloud et l’IA (Intelligence Artificielle), commençons par nous intéresser à ce qui reste la première source de revenus du groupe, la base de données. Lors de son keynote, Larry Ellison a présenté en avant-première les nouvelles fonctionnalités et options de déploiement d'Oracle Autonomous Database.

La base de données ‘autonome’ automatise les processus de gestion, y compris les correctifs, les mises au point et les mises à niveau, afin de maintenir automatiquement les infrastructures critiques en parfait état. Le service cloud (impossible de s’en départir désormais !) analyse les menaces de sécurité et applique les mises à jour en cours d'exécution pour prévenir les cyber-attaques et le vol de données.

2Cloud

Sans surprise, le cloud est au coeur des annonces d’Oracle OpenWorld 2018, où il se conjugue à toutes les sauces. Mais, la stratégie cloud d’Oracle repose sur une plateforme qui accuse les 10 ans d’âge de ses technologies. Larry Ellison a donc annoncé Oracle Gen 2 Cloud, la 2ème génération du cloud Oracle, plus innovante, performante, sécurisée et économique, et conçue pour les entreprises.

Le cloud Oracle bénéficie également du renforcement de la présence internationale d’Oracle avec l’ouverture de nouvelles régions qui s’ajoutent aux plus de 30 sites existants. Il n’est pas sûr que l’association d’Oracle, entreprise éminemment américaine, à une région comme l’Europe et ses réglementations, fasse bon ménage, en dehors de la Grande-Bretagne autonome...

3Sécurité du cloud

Côté sécurité cloud, Oracle a annoncé de nouveaux services : un pare-feu d'applications Web (WAF) pour protéger des attaques Web ; une protection DDoS (Distributed Denial-of-Service) pour empêcher les tiers de perturber le fonctionnement des applications ; un courtier intégré CASB (Cloud Access Security Broker) qui contrôle et applique les configurations sécurisées ; et un KMS (Key Management Service) permettant aux clients de contrôler le cryptage des données.

A partir de cette annonce, la plateforme cloud va se décliner sur toutes les annonces métiers qui suivront, également associées à un véritable catalogue des tendances du moment :

4ERP Cloud

Oracle ERP et EPM adoptent une nouvelle IA pour l’automatisation des processus intégrés. Dont l'automatisation des opérations à haute intensité de main-d'œuvre, ainsi qu’un nouvel assistant numérique (chatbot) pour améliorer les contrôles et vérifier la conformité du traitement des dépenses et des informations et données en temps réel des fournisseurs.

Oracle Subscription Management, pour créer des modèles de gestion des abonnements, intègre les processus métier front-office et back-office sur une plate-forme unique, afin de permettre aux entreprises de construire des business models prévisibles et récurrents en fournissant une solution d'abonnement de bout en bout gérant facturation, reconnaissance des revenus et information du personnel, avec un aperçu complet du comportement des acheteurs.

5HCM Cloud

L’IA a frappé là encore, et Oracle affirme vouloir réinventer les processus RH et de gestion des talents pour rendre le travail plus humain avec de nouvelles innovations basées sur l'IA ajoutées à la dernière version d'Oracle HCM Cloud. Pour les collaborateurs, ces innovations incluent notamment la possibilité de créer des chatbots RH pour répondre aux questions fréquemment posées par les employés et une interface utilisateur mobile optimisée ; et pour les responsables RH, des capacités améliorées de jumelage d'emplois et de gestion des risques grâce au Machine Learning.

6CX Unity

Mieux connaître le client, tel est le leitmotiv d’Oracle CX Unity, qui propose une approche unique de gestion des données clients afin d'offrir une expérience pertinente et cohérente à travers des interactions connues et inconnues. Oracle entend s’écarter du traditionnel ‘parcours client’ linéaire qu’accompagne la concentration sur l'intégration des applications de vente, de marketing et de service client, pour fournir des informations “puissantes et exploitables en contexte, en mouvement et en temps réel” sur l'ensemble de l'expérience client.

7Data Cloud

Suit bien évidemment la partie marketing d’Oracle, un des points forts de son offre, avec l’annonce d’une nouvelle solution de gestion de données B2B qui intègre Oracle Data Cloud afin d’aider les spécialistes du marketing à atteindre des comptes stratégiques de PME et TPE de 48 secteurs et sous-secteurs, avec des outils de prospection similaires à ceux utilisés par les grandes entreprises. Les marketeurs attendront de découvrir la version de cette solution destinée au marché français et son adaptation au réglementaire européen pour se prononcer…

8Assistant numérique

A noter la création d’une solution transverse de création de chatbots, Oracle Digital Assistant, plus sophistiquée et personnalisable, qui grâce à l'IA permet de traiter les demandes RH, finances et CX, mais aussi de comprendre le contexte et l'intention pour ensuite automatiser les tâches quotidiennes telles que les rapports de réunion.

9SCM et Blockchain

Terminons par une touche d’innovation bien dans l’ère du temps : si le cloud fait figure de fil rouge d’un Oracle OpenWorld à l’autre, l’édition 2017 avait été marquée par l’IA, et celle qui vient de se tenir par la blockchain. L’éditeur a lancé Oracle Blockchain Applications Cloud, une plateforme destinée au suivi, à la traçabilité et au contrôle pour vérifier l'ensemble de la supply chain, tout au long de son cycle de vie.

Pour renforcer la chaîne logistique, Oracle Blockchain Applications Cloud assurera la connexion transparente d’Oracle Supply Chain Management Cloud avec Oracle ERP Cloud et d'autres applications Oracle Cloud. Une démarche qui prend des allures d’expérimentation, Oracle estime que la technologie blockchain n’arrivera pas à maturité avant 3 à 4 ans, avant d’atteindre l’omniprésence intégrée à partir de 2025. Autant dire que la blockchain ne fera réellement son apparition que par petites touches. Et à condition que le soufflet ne retombe d’ici là...

AUCUN COMMENTAIRE