Les analystes du Gartner conseillent aux DSI de ré-examiner leur modélisation budgétaire, et de l'augmenter de 20 %, afin de prendre en compte la remontée du dollar.

Le Gartner fait une supposition qui devrait faire froid dans le dos de nombreux DSI : une augmentation des produits informatiques basés sur le dollar de 20 % qui devrait devenir effective au plus tard au second trimestre 2016, et se maintenir dans le temps…

Pour arriver à cette conclusion, les analystes du Gartner sont partis d'un constat simple : au cours des derniers mois, l'euro, le yen japonais et le real brésilien ont tous chuté d'environ 20 % par rapport au dollar américain. Avec pour conséquence que les produits qui s'échangent en dollars vont devenir localement plus chers.

Se préparer à encaisser la fluctuation monétaire

C'est un nouveau défi qui s'annonce pour les DSI européens, et leurs homologues des régions concernées, faire face à une augmentation non négociable de 20 % de leurs dépenses, en particulier sur les serveurs, mais qui sera suivie également par les éditeurs de logiciels. En effet, la fluctuation des devises est source de pertes substantielles qui ne laissent pas de place à la négociation.

L'effet de la hausse du dollar ne devrait cependant pas être immédiat. Entre les stocks et les contrats en cours, et les commandes à prix ferme, il ne devrait se faire ressentir que dans les prochains mois. Gartner y ajoute les délais de repricing en monnaies locales, souvent mal maitrisés, qui allongent généralement de quelques mois l'application des hausses monétaires.

Que nous complèterons avec un phénomène pas toujours connu de l'égalité paritaire euro/dollar pratiquée par certains fabricants – un produit vendu 1 $ aux Etats-Unis est vendu 1 € en Europe – qui a laissé une marge supplémentaire confortable aux fabricants et éditeurs, et qui fait office de tampon pour encaisser les fluctuations monétaires. Pour quelques mois seulement avant qu'ils ne se décident à reconstruire leur marge…

Budgets à revoir

En conséquence, les analystes du Gartner invitent les DSI à revoir leurs budgets, en Europe, mais également dans tous les pays où la monnaie locale s'est affaiblie face au dollar. Les dates anniversaires des contrats avec des fournisseurs approchent, il faut anticiper les hausses qui ne manqueront pas de s'appliquer. La surprise risque d'être grande pour les DSI qui, après des années de relative stabilité, vont (re)découvrir les effets de la dérive des monnaies.

Les dépassements inévitables et non négociables vont mettre en péril certains projets, soit ceux qui sont directement liés au dollar – il faut s'attendre à des annulations de commandes et de contrats -, soit ceux qui devront faire l'objet d'arbitrages budgétaires pour maintenir les budgets dans les enveloppes pré-définies.

Le DSI doit anticiper...

Au DSI d'anticiper ce phénomène, de préparer sa direction générale et les métiers au choc qui s'annonce, et de redéfinir les priorités et les projets dans les budgets. Le Gartner n'attend pas d'amélioration de la situation avant la fin 2016. Et à la condition que les marchés monétaires ou qu'une nouvelle crise ne viennent troubler nos éconpmies... Et encore le processus inverse de prise en compte de la valeur du billet vert et du re-pricing se reposera de nouveau, mais en sens inversedonc !

AUCUN COMMENTAIRE