Des milliers d’européens s’isolent actuellement chez eux pour limiter la propagation de la pandémie du coronavirus. Cette situation a fait que la bande passante d’internet pourrait atteindre un point de rupture vu la hausse des flux de données. Pour y pallier, YouTube a décidé de réduire la qualité du streaming en Europe. L’un des porte-paroles de la plateforme a indiqué que le site a basculé temporairement la qualité de ses contenus vers une définition standard par défaut pour les utilisateurs européens. YouTube a en effet remarqué des pics d’utilisation ces derniers temps. Le site a toutefois décidé d’être prudent pour éviter une saturation généralisée.

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, a félicité Sundar Pichaï, le PDG d’Alphabet et Susan Wojcicki, la PDG de YouTube, pour leur initiative à préserver le bon fonctionnement d’internet pendant la crise sanitaire du COVID-19. La semaine dernière, Thierry Breton a fait part de ses craintes face à la hausse de la bande passante qui est susceptible de surcharger l’infrastructure même d’internet. Certains dysfonctionnements ont déjà été détectés au niveau de plusieurs plateformes à cause de l’importance des flux de données. Les amateurs de jeux en ligne ont par exemple remarqué des ralentissements sur la Nintendo Switch, Xbox Live, Playstation, Discord et Twicth. Les outils de télétravail comme Zoom Microsoft Teams, Slack et d’autres plateformes ont également connu des pannes à cause de la hausse du nombre de personnes qui travaillent actuellement à domicile. Le flux Twitter a aussi affiché une quantité accrue de perturbations y compris Facebook, Spectrum, Amazon Prime Music, LinkedIn et Pandora.

Malgré les mesures prises par les principaux sites internet, les fournisseurs d’accès internet européens ont affirmé que les craintes d’une saturation sont encore un peu prématurées pour le moment. Vodafone a par exemple déclaré à la BBC que même si le flux de données a connu une hausse de 30% du trafic au Royaume-Uni, les téléchargements et les flux de données sont restés les même qu’avant les mesures de confinement. BT, autre FAI britannique, a déclaré que ses réseaux sont en mesure de gérer la charge accrue. Selon eux, même si le trafic de données de jour en semaine avait augmenté de 35 à 60%, il n’était encore qu’à la moitié du pic moyen du soir.

À lire aussi YouTube aura recours à l’intelligence artificielle pour la modération des vidéos
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE