Afin de garantir un traitement égal de flux, le gouvernement Obama en 2015 a mis en place le principe de la neutralité d’internet. Ayant été abrogé par l’administration Trump, depuis le mois de juin, les opérateurs avaient la possibilité de filtrer et même de limiter le trafic selon le contenu. Les utilisateurs qui souhaitent voir plus devront payer. Mais cette décision de la FCC est loin de faire l’unanimité. Mozilla, Vimeo et Etsy, avec les groupes de médias et des technologies, contestent dans une procédure à part cette abrogation.

22 Etats américains avec le district de Columbia demandent en parallèle le rétablissement du principe de neutralité d’internet. Ils affirment que cette décision de la FCC ne peut que nuire aux utilisateurs et surtout à la sécurité publique. Cette abrogation a été demandée par les géants dans le secteur tels que Verizon Communications ou encore AT&T. Les 22 Etats affirment que la FCC n’a pas en sa position un dispositif fiable pour vérifier si les opérateurs respectent réellement leurs promesses quant au triage de contenu. Pour rappel, ces Etats contestataires représentent la moitié de la population des USA.

Une vingtaine d’Etats veulent le rétablissement du principe de neutralité du net Click to Tweet
À lire aussi L’approche et les conseils de Deloitte sur la souveraineté des données

AUCUN COMMENTAIRE