Dernièrement, Uber a sélectionné la ville de Melbourne pour réaliser des essais de taxis volants. La ville australienne rejoint Dallas et Los Angeles pour accueillir les tests de ce nouveau type de moyen de transport. Dubaï devait être la troisième ville de test, mais les négociations ont échoué. Ce qui a poussé Uber à rechercher un autre site d’essai. La firme avait le choix entre Rio de Janeiro, São Paulo, Paris, Mumbai, Delhi, Bangalore, Tokyo et Sydney mais c’est Melbourne qui a été choisi. Susan Anderson, la directrice générale d’Uber pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Asie du Nord, a déclaré que Melbourne serait parfaite pour les essais, car elle possède des facteurs démographiques et géo-spatiaux uniques ainsi qu’une culture de l’innovation et de la technologie.

Uber prévoit de commencer les tests des UberAir, ses véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical, à partir de 2020. Les vols d’essai vont permettre aux passagers présents de se rendre directement à l’aéroport international de Melbourne dans l’un des centres commerciaux Westfield. Ce trajet de 12 km se fait généralement en 25 minutes en voiture. Cependant, avec les taxis volants, le trajet ne dure que 10 minutes. Le service sera disponible via l’application Uber et son fonctionnement sera similaire celui de UberX. Toutefois, les passagers devront se rendre auprès des aires d’atterrissage appelé « Skyports » pour profiter du service. Plusieurs entreprises travaillent avec Uber pour la conception de ses taxis volants. La firme a également fait appel à la NASA pour la conception d’un système de contrôle du trafic aérien pour mieux gérer sa flotte de véhicules volants.

#Uber choisit Melbourne pour tester ses taxis volants Click to Tweet
À lire aussi Uber : les détails sur son entrée en bourse

AUCUN COMMENTAIRE