Uber est en train de concrétiser sa stratégie de faire de la ville de Paris son principal point de croissance en Europe. En effet, en s’associant avec la startup française de location scooters électriques Cityscoot, Uber va ajouter à son application la possibilité de louer directement un des 4000 scooters électriques de son partenaire. Avec cette nouvelle offre, Paris accueillera la plus vaste gamme d’offres Uber avec les voitures, les vélos et les scooters. Par contre, le prix au kilomètre sera le même pour le scooter électrique. Uber a depuis quelque temps accusé une énorme perte sur sa trésorerie. Ce nouveau service pourra l’aider à la compenser, tout en se rapprochant de plus en plus de son objectif de devenir la première application de mobilité dans toutes les villes. Mais certains observateurs craignent que l’ajout d’une nouvelle offre puisse lui nuire à terme. Uber répond par le négatif en affirmant que chaque type de transport est utilisé différemment par les utilisateurs, et qu’il n’y a pas de risque de cannibalisation entre les services. Outre le nouveau partenariat avec Cityscoot, Uber va aussi construire à Paris son nouveau centre de technologie de pointe. Ce serait la première installation de ce type localisée en dehors des États-Unis.

Dans tous les cas, Uber et Cityscoot sont satisfaits de ce partenariat. Le PDG de Cityscoot, Bertrand Fleurose, pense que cette association va permettre à sa société d’être plus visible et de se développer plus rapidement. La société a réalisé une levée de fonds de plus de 50 millions de dollars l’année dernière. Les entreprises de mobilité urbaine accordent depuis quelque temps un vif intérêt aux scooters électriques. Récemment, une société basée à Brooklyn, Revel, a réussi à collecter 27 millions de dollars. Même si Uber fait de Paris un de ses terrains de prédilection pour son développement, la société a connu quelques déboires notables avec les autorités de la ville. On se souvient qu’elle s’est vue retirer son service UberPop suite à l’opposition violente des opérateurs de taxis. En 2016, Uber a fermé temporairement son service suite à l’adoption d’une réglementation plus stricte vis-à-vis des applications mobiles.

#Uber s’allie avec la startup française #Cityscoot pour offrir un nouveau service de location de cyclomoteur… Click to Tweet
À lire aussi Uber n’autorise pas ses enquêteurs à dénoncer les plaintes des clients à la police

AUCUN COMMENTAIRE