Uber continue de réaliser des séries de tests dans la ville de San Diego dans l’optique de déployer son service de livraison par drone via sa filiale Uber Eats. La société a ainsi dévoilé un nouveau modèle de drone à ailes pivotantes à six rotors, capable de transiter rapidement entre la phase de décollage vertical et le vol en avant. Cette disposition des rotors n’est pas couramment utilisée pour les drones. Selon Uber, ils sont positionnés à la verticale au moment du décollage, avant de pivoter vers l’avant pour optimiser sa vitesse de croisière en vol. C’est un concept imaginé par le vétéran de la NASA, Mark Moore, et d’un expert en vol VTOL (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) pour un projet de taxi volant d’Uber Elevate, auquel fait également partie Uber Eats. Le projet compte démarrer le service de taxi dès 2023.

Selon Uber, le drone est capable de transporter l’équivalent d’un repas pour deux. Avant sa possible exploitation, il a passé son examen critique de conception avec brio. Notons que la FAA a déjà accordé à Uber la réalisation de tests de livraison sur la ville de San Diego. Selon la société, le temps de livraison par drone sera au maximum de huit minutes, comprenant l’opération de déchargement. L’autonomie de vol à vide de l’appareil est de 30 kilomètres. En livraison, elle passe à 20 kilomètres. Uber n’est pas la seule société à vouloir percer sur le marché de la livraison par drone. Il y a une semaine, Wing d’Alphabet a déployé son service en Virginie, tandis qu’Amazon et UPS sont aussi en phase de test.

À lire aussi Wing de Google : la première entreprise de livraison par drone à déployer le service aux États-Unis

AUCUN COMMENTAIRE