Twitter mène en ce moment une campagne d’apurement de son réseau, en se délestant des utilisateurs qui veulent l’utiliser à des fins de propagande. Et ces efforts ne font pas l’unanimité. Donald Trump, le président américain, s’est plaint sur son compte que plusieurs de ses followers ont été supprimés par le réseau social. Gardant à chaque fois le même discours, le président américain soupçonne Twitter d’être partial, et par la même occasion, n’a pas hésité à le dénigrer. Pourtant SparkToo a déclaré que la plupart des 55 millions d’abonnés à Trump se constitue de faux comptes. 72% de ses followers sont inactifs depuis au moins 4 mois et 36% d’entre eux avaient la photo de profil par défaut.

Divers comptes issus de Russie et d’Iran ont été supprimés ces derniers mois afin de réduire les campagnes d’influence ou tentatives de manipulation d’opinion publique. Twitter redouble de vigilance surtout à l’approche du 6 novembre, date des prochaines élections législatives américaines. Concernant les plaintes de Donald Trump, le porte-parole de Twitter a juste confirmé que les mesures prises sont générales et qu’il n’est pas le seul compte concerné. Et d’après TwitterCounter, le président américain n’a perdu aucun abonné ces derniers temps, c’est le nombre de followers qui fait du sur-place.

#Twitter : suppression de plusieurs comptes abonnés à #Trump Click to Tweet
À lire aussi Twitter : les timelines à nouveau modifiées

AUCUN COMMENTAIRE