Afin de renforcer la sécurité des données de ses abonnés, Twitter a décidé d’auditer les développeurs qui exploitent son API. À partir du 19 juin 2019, la plateforme demandera aux développeurs d’applications redirigeant vers les tweets récents ou mentionnant un utilisateur plus de 100 000 fois par jour de soumettre leurs applications. Si les outils utilisés par les développeurs montrent un cas d’utilisation légitime, ils vont bénéficier d’un accès gratuit à l’API de Twitter. Par contre, si les applications sont utilisées pour servir des clients commerciaux en tant qu’outil B2B comme pour la surveillance du service clientèle ou des médias sociaux, les développeurs devront signer un contrat de licence commercial avec Twitter avec des tarifs basés sur la fréquence d’utilisation.

L’un des porte-paroles de Twitter a déclaré que tous les développeurs qui enfreindront les règles de la plateforme seront expulsés. Ceux qui ne soumettront pas leurs applications seront également limités à 100 000 demandes par jour pour la chronologie de l’utilisateur et les API mentionnés. Dans cette même initiative, près de 160 000 applications auraient déjà été suspendues au cours du deuxième semestre de 2018.

#Twitter revérifiera les #applications des #développeurs qui utilisent son #API Click to Tweet
À lire aussi API dans le paiement, à la recherche de l’équilibre entre ouverture et sécurité

AUCUN COMMENTAIRE