Encore un scandale d’utilisation abusive de données. Après celle qui a conduit Facebook à payer une amende de 5 milliards de dollars pour l’utilisation des informations d’utilisateurs à des fins publicitaires, cette fois-ci, c’est Twitter qui doit rendre des comptes. Le réseau social a admis avoir utilisé "par inadvertance" des numéros de téléphone et des adresses électroniques d’utilisateurs pour permettre aux annonceurs de diffuser des publicités ciblées. Sans avoir divulguer le nombre de comptes concernés, Twitter a reconnu ses erreurs et a présenté ses excuses. Pour rappel, Facebook a été interdit d’utilisation de données téléphoniques de ses membres pour le même type d’incident. Twitter n’en est pas à ses premiers déboires. L’année dernière, l'entreprise basée à San Francisco a déjà admis avoir stocké des mots de passe en clair. Il y a quelques mois, Twitter a aussi été victime d’une fuite massive de données de localisation de ses utilisateurs. Son directeur général, Jack Dorsey, était lui-même victime d’un acte de piratage le mois d’août dernier.

La fonctionnalité à deux facteurs est une mesure de protection personnalisée des données personnelles. Elle a la réputation d’être difficilement décryptée par les pirates, sans être pour autant infaillible, surtout si l’utilisateur utilise son numéro de téléphone pour recevoir les deux codes d’authentification. Pour optimiser cette fonctionnalité, il est recommander de passer par l’authentificateur à deux facteurs sur la plateforme Twitter.

#Twitter admet avoir utilisé la fonctionnalité d’authentification à deux facteurs de comptes utilisateurs pour… Click to Tweet
À lire aussi Twitter apporte des changements importants pour lutter contre les arnaques financières

AUCUN COMMENTAIRE