Bruno Le Maire, le ministre français de l’Économie et des Finances a déclaré dans une interview accordée au journal « Parisien » que les taxes de la GAFA pourraient rapporter 500 millions d'euros à l’État français. Les autorités tentent actuellement d’imposer une taxe de 3 % sur les chiffres d’affaires réalisés par les géants du numérique en France. Le ministre français a indiqué que cette taxe ne touchera que les grandes entreprises d’activités numériques qui font un chiffre d’affaires de 750 millions d’euros au niveau mondial et un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en France. Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA) sont les principales cibles de cette taxation, mais aussi les grandes firmes comme Uber, Airbnb, Booking et Criteo.

Bruno Le Maire a souligné que les plateformes qui touchent une commission sur la mise en relation des clients et des entreprises seront également touchées par cette nouvelle taxation. Les sociétés qui procèdent à des ciblages publicitaires ou qui vendent des données personnelles à des fins publicitaires seront aussi concernées. Afin que les entreprises vertueuses ne soient pas pénalisées, le montant de la taxe sera déductible du résultat comptable sur lequel l’impôt de société est calculé. Cette initiative permettra aux firmes qui payent leurs impôts en France de bénéficier d’une réduction pouvant atteindre les 1/3 du montant de la taxe prévue.

Les #taxes imposées aux géants du #numérique pourraient rapporter 500 millions d’euros à la France Click to Tweet
À lire aussi Le ministre français des finances a déclaré que l’UE va approuver la taxe sur les technologies

AUCUN COMMENTAIRE