Au moment où Facebook déploie des efforts considérables pour lutter contre la désinformation sur le coronavirus, un de ses outils s’est mis à dysfonctionner. Des informations pourtant issues de sources légitimes et fiables ont été taguées comme spams. Facebook a déjà résolu le problème avant de restaurer toutes les publications supprimées. Toutefois, cet incident survient à un moment où les utilisateurs expriment le besoin d’informations véridiques sur la pandémie de Covid-19.

Selon les déclarations de Guy Rosen, vice-président de l’intégrité chez Facebook, si ces publications ont été étiquetées à tort comme « spams », c’est notamment à cause d’un bug apparu sur le système anti-spams de Facebook. Il précise que cet incident n’a rien à voir avec l’utilisation de systèmes d’apprentissage automatique destinés à modérer les contenus sur le réseau social. D’ailleurs, d’autres publications ne parlant pas du coronavirus ont également été étiquetées et supprimées avant d’être restaurées.

Toujours est-il que Facebook, à l’instar des autres entreprises technologiques majeures, continue la lutte contre la désinformation sur le Covid-19. Facebook a récemment décidé de rendre gratuites toutes les publicités informant sur le virus des sources réputées et fiables, comme l’OMS. La plateforme interdit, en outre, toutes les publicités mettant en avant les faux remèdes contre la maladie.

À lire aussi Facebook renforce l’infrastructure et la capacité de ses serveurs pour éviter la saturation de Facebook et WhatsApp dans le contexte du confinement
publicité