À l’occasion du Web Summit 2020, qui se tient en ligne du 2 au 4 décembre, le groupe de la Banque européenne d’investissement (groupe BEI) a lancé un nouvel instrument de financement pour soutenir les entreprises d’intelligence artificielle en Europe. Ce mécanisme de co-investissement d’un montant de 150 millions d’euros vient s’ajouter aux programmes de financement annoncés par les états membres à titre individuel. Il permettra au groupe BEI d’investir, parallèlement aux fonds soutenus par le Fonds européen d’investissement (FEI), dans des entreprises actives dans le secteur de l’intelligence artificielle et dans des technologies qui complètent directement l’IA, telle que la Blockchain, l’Internet des objets et la robotique.

Il vient combler, un peu, l’écart de plusieurs milliards des investissements comparés à ceux des États-Unis et de la Chine. Le mécanisme lancé par la BEI s’appuie sur l’expertise de la BEI et du FEI dans le secteur, développée grâce au projet pilote d’intelligence artificielle/chaîne de blocs existants, doté de 100 millions d’euros, dans le cadre d’InnovFinEquity et au financement direct de la BEI pour les sociétés d’IA par le biais de son instrument de dette à risque.

Ce nouvel instrument s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus large du groupe BEI et de la Commission européenne visant à soutenir le développement de l’avenir numérique de l’Europe dans des domaines tels que le calcul haute performance, les technologies quantiques et la cybersécurité, pour n’en citer que quelques-uns.

Un déploiement sur quatre ans

« Si l’Europe veut rester compétitive et façonner les conditions de développement et d’utilisation de l’IA, tout en garantissant le respect des valeurs européennes, elle doit adopter l’IA et diriger son développement. C’est pourquoi je suis très fier du nouvel instrument que nous avons lancé aujourd’hui, a déclaré Mme Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée de l’innovation et de la numérisation. En utilisant nos ressources et en combinant l’expertise et l’accès au marché de la BEI et du FEI, nous sommes les pionniers de nouveaux modes de financement de l’IA et nous contribuons à encourager davantage d’investissements dans ce secteur important ».

Les nouveaux fonds seront disponibles dans l’Union européenne et dans les pays associés à Horizon 2020 et devraient être déployés au cours des quatre prochaines années. En collaborant avec des investisseurs privés, le groupe BEI prévoit de soutenir environ 20 à 30 petites et moyennes entreprises. L’accent sera mis sur les entreprises en phase de démarrage et de croissance qui investissent dans le développement d’applications d’IA révolutionnaires. L’allocation des ressources aux co-investissements potentiels dans les entreprises sera examinée selon le principe du premier arrivé, premier évalué et en fonction des mérites de la proposition.

publicité