L’éditeur universitaire « Springer Nature » a présenté récemment le premier ouvrage de recherche généré par une intelligence artificielle. Le manuel qui s’intitule « Lithium-Ion Batteries : A Machine-Generated Summary of Current Research » est un résumé de plusieurs articles sur le sujet en question. L’ouvrage comporte des citations et des liens hypertextes qui redirigent les lecteurs vers les travaux cités ainsi que vers les contenus de références générés automatiquement. Henning Schoenenberger, de Springer Nature, a déclaré dans l’introduction de l’ouvrage que les livres de ce genre vont apporter un réel changement dans l’édition scientifique, car les tâches les plus fastidieuses pourront être automatisées. Henning Schoenenberger a souligné que plus de 53 000 rapports de recherche sur les batteries lithium-ion ont été publiés ces trois dernières années. Grâce à l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle a permis de compiler et de numériser toutes ces informations. « Lithium-Ion Batteries : A Machine-Generated Summary of Current Research » peut être téléchargé gratuitement pour les curieux.

Pour le moment, les experts ont remarqué que la qualité des contenus générés par une IA est encore assez faible, car le système ne serait pas encore en mesure de rédiger des articles cohérents à la manière des humains. Cependant, l’intelligence artificielle est capable de produire des textes de formule à la charge de la bibliothèque. Dans le domaine du journalisme par exemple, l’apprentissage automatique est actuellement utilisé par certains organismes comme « The Associated Press » pour générer des résumés d’actualités, de rencontres sportives ou d’informations financières.

#SpringerNature publie le premier ouvrage rédigé par une #intelligenceartificielle Click to Tweet
À lire aussi Quel futur pour le travail dans un monde géré par l’intelligence artificielle ?

AUCUN COMMENTAIRE