Désormais, il est possible de réserver sur internet une place pour un vol orbital à bord du Falcon 9 de SpaceX. La société spatiale a annoncé le lancement d’un service de commande de siège pour son prochain service de voyage partagé autour de la terre. Le billet est disponible à partir d'1 million de dollars. Ce service s’adresse surtout aux voyageurs à « petit » budget, prêts à participer au programme en partageant les sièges. La réservation pour une fusée complète avoisine les 60 millions de dollars.

Sur la plateforme de réservation en ligne, les inscrits ont le choix de l’orbite sur laquelle ils voudraient être envoyés : basse, synchrone ou polaire. Chaque passager aura droit à 200 kg de charges utiles. Chaque kilo supplémentaire sera facturé 5 dollars. Une fois toutes les informations renseignées sur la plateforme, SpaceX donne alors l'estimation tarifaire. La réservation en ligne propose également quelques options supplémentaires. Une série d’écrans permet au client de choisir un port de 15 ou de 24 pouces en fonction du volume et de la masse. D’autres options prévoient des modules complémentaires comme les adaptateurs de port, le système de séparation fourni par SpaceX, ou encore les options de ravitaillement sur place. Cette dernière option peut être levée si le vaisseau dispose de son propre système de propulsion et est assuré à plus de 2 millions de dollars. Ce mode de réservation ressemble en grande partie au configurateur de Tesla.

La plateforme de réservation de SpaceX n’est pas un outil de génération de leads. Lorsque le voyageur a sélectionné ses options, il peut effectuer le paiement. L'opération est soumise à une condition : ne pas être concernée par une restriction ITAR (restriction de trafic international d’armes), délivrée par le gouvernement américain. Le premier paiement par carte de crédit commence à 5000 dollars. Trois versements supplémentaires s’ensuivent, dont le dernier et le plus important doit être réalisé 5 jours après la confirmation de la réservation par SpaceX. Par ailleurs, la société a aussi diffusé ses propres conditions d’inscription au programme de voyage orbital partagé. Celles-ci incluent des exigences techniques, juridiques, etc.

À lire aussi La NASA noue de nouvelles collaborations avec SpaceX et Blue Origin pour une future mission lunaire
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE