C’est une des sociétés robotiques qui a fait le buzz à son lancement grâce à ses robots de combat et avec leurs designs particuliers. MegaBots vient de déclarer faillite. Son cofondateur Marc Oehrlein a admis que la société n’a plus d’argent et doit rembourser ses paris et ses emprunts en vendant quelques actifs avant de déposer les documents officiels. La société est surtout connue pour son énorme robot « de combat » Eagle Prime, d’un poids total de 15 tonnes. L’entreprise a décidé de le mettre en vente sur eBay pour récupérer une partie de ses investissements. Aux dernières nouvelles, des parieurs ont déjà proposé jusqu’à 50.000 dollars. Pourtant, le coût de la fabrication de ce robot était de 2,5 millions de dollars, financé exclusivement par le crowdfunding. Assurément, la vente du robot ne pourrait pas couvrir les pertes.

Marc Oehrlein tient à rassurer les potentiels repreneurs de l’Eagle Prime, expliquant que celui-ci est tout à fait fonctionnel. Il cite, entre autres, sa capacité de mouvement sur différents types de terrains, etc. Par ailleurs, selon lui, il serait possible de le rentabiliser à travers des spectacles, à partir d’un tarif de 7000 dollars. À noter que l’autre cofondateur de MegaBots, Gui Cavalcanti, dirige actuellement une nouvelle société de robotique, Breeze Automation.

La société #MegaBots, célèbre pour ses robots de combat, déclare faillite Click to Tweet
À lire aussi Ces robots qui pourrissent et fraudent 16,4 Md$ de pub en ligne

AUCUN COMMENTAIRE