MainStreet, une startup de la Silicon Valley, offre actuellement 10,000 dollars aux travailleurs se trouvant dans la région de la baie de San Francisco acceptant de travailler en dehors de cette zone. Les entreprises de technologie font appel à MainStreet pour recruter des travailleurs dans la Silicon Valley. Toutefois, la densité de la population dans la région a incité la société à payer une allocation pour pousser les gens à travailler dans d’autres villes. Douglas Ludlow, l’un des cofondateurs de MainStreet, a déclaré dans une interview à la chaine de presse locale KGO que la Silicon Valley est devenue extrêmement chère pour de nombreuses familles car vous y êtes en concurrence avec des milliardaires et des millionnaires. En effet, le coût du logement dans la Silicon Valley fait partie des plus élevées aux Etats-Unis. Notamment à San José, qui est sa principale ville. Le loyer moyen s’y élèverait à 2,300 dollars par mois tandis qu’à San Francisco, les résidents doivent payer en moyenne 2,000 dollars par mois.

MainStreet a été fondée par trois anciens employés de Google. Sa mission principale consiste à aider les petites et moyennes entreprises dans le recrutement de travailleurs dans la Silicon Valley et de les inciter ensuite à travailler à distance dans l’un de ses espaces de coworking se trouvant en dehors de la région de la baie de San Francisco. La startup projette de créer plusieurs bureaux physiques pour les travailleurs à distance aux Etats-Unis dont le premier sera implanté à Sacramento en début de l’année 2020. En effet, près de 24,000 résidents de la région de la baie de San Francisco ont déménagé à Sacramento en 2017 et 27,000 en 2018. L’allocation de 10,000 dollars promis par MainStreet s’acquiert sous 2 conditions. La première indique les travailleurs ne recevront cette somme qu’après 1 an suivant leur embauche. Si les travailleurs sont licencié avant cette période, MainStreet s’engage à les offrir une prestation de soins de santé à toute leur famille ainsi qu’une allocation mensuelle de 5,000 dollars pour une période maximale de 3 mois. La deuxième condition indique que l’offre de 10,000 dollars se terminera en décembre. En effet, MainStreet utilisera cette allocation pour évaluer le nombre de travailleurs techniques de la région de la baie de San Francisco qui seraient intéressé à déménager ailleurs.

Les programmes visant à payer des gens pour qu’ils acceptent de travailler en dehors de la région de la baie a toujours été un échec. En mars 2017, Zapier, une entreprise de technologie de la Silicon Valley, proposaient 10,000 dollars de frais de déménagement aux employés qui veulent quitter la région. Cependant, seul 4 personnes auraient accepté l’offre à ce jour. Les administrations municipales quant à eux rencontrent plus de succès à inciter les travailleurs de à déménager. L’année dernière, la ville de Tulsa, dans l’Oklahoma a offert 10,000 dollars aux travailleurs souhaitant s’installé chez eux. Les bénéficiaires ont également bénéficié d’une réduction sur un appartement entièrement meublé et un accès à un espace de coworking. Le projet a attiré plus de 10,000 candidatures mais seule une centaine d’entre eux ont été sélectionnés.

À lire aussi Google promet de débloquer 1 milliard de dollars pour régler la crise immobilière de la Silicon Valley

AUCUN COMMENTAIRE