La Securities and Exchange Commission (SEC) poursuit actuellement Gene Levoff en justice pour cause de délit initié. L’ancien avocat d’Apple aurait vendu des millions de dollars d’actions avant les bénéfices en épargnant près de 382 000 dollars lors des transactions. La poursuite de la SEC se concentre sur les activités de Gene Levoff entre 2015 et 2016, années durant lesquelles Apple a enregistré une chute de performance considérable. La SEC souligne également que Gene Levoff a aussi réalisé des transactions qui devançaient les informations de mouvements de marché en 2011 et en 2012, ce qui lui a permis de réaliser des bénéfices de 245 000 dollars. L’ancien avocat d’Apple aurait exploité des données financières non publiées pour conclure les ventes d’actions. Ainsi, il aurait vendu 10 millions de dollars d’actions en juillet avant que la firme n’ait annoncé que les prédictions de ventes d’iPhone ne seront pas atteintes.

Gene Levoff a travaillé pour Apple à partir de 2008 en tant que directeur du droit des sociétés avant d’être directeur principal et avocat. La firme a décidé de se passer de ses services au cours du mois de juillet 2018 et il a quitté l’entreprise en septembre 2018. Face aux différentes accusations portées contre lui, la Securities Exchange Commission réclame une amende civile d’un montant relatif aux profits réalisés et aux pertes évitées à la suite des diverses transactions. La SEC va également lui interdire d’exercer les fonctions de dirigeant ou d’administrateur d’une société ouverte pour une durée non déterminée.

La #SEC accuse #Gene Levoff, l’ancien avocat d’#Apple de délit initié Click to Tweet
À lire aussi La valeur du bitcoin redescend après le report de la décision de la SEC

AUCUN COMMENTAIRE