Reconnu coupable en août 2012 d’avoir enfreint divers brevets appartenant à Apple, Samsung avait été condamné au paiement d’un dédommagement de 850 millions d’euros. Après plusieurs recours, la somme pourrait finalement être réduite à 339 millions d’euros par la Cour Suprême des Etats-Unis. Mais selon l’avocat de la firme coréenne, « Samsung dit juste qu’il n’a pas à verser tous les profits tirés du téléphone », donc le fabricant estime qu’il n’aura à payer que 23 millions d’euros. Rappelons que parmi les brevets reconnus violés par Samsung figuraient le boitier rectangulaire aux formes arrondies, la fonction pour zoomer l’image, ainsi que la grille d’applications sur la page d’accueil.

Représentant à eux deux 35% du marché mondial, Apple mise beaucoup sur le design de ses smartphones dans ses ventes. Il est à noter que près de 2/3 du chiffre d’affaires d’Apple venait de la vente de l’iPhone. Son dernier-né iPhone X s’est par exemple vendu à 16 millions d’exemplaires dans le monde en six mois. Face à cela, Samsung n’a écoulé pour le moment que 5.3 millions de ses Galaxy S9. L’issue de ce procès entre Apple et Samsung servira pour l’avenir de jurisprudence dans ce secteur. Le verdict est attendu ce jour, au tribunal de San José, en Californie.

#Samsung/#Apple : une grosse amende de prévue pour plagiat Click to Tweet
À lire aussi Apple-Samsung : 1 milliard de dollars de dédommagement exigé

AUCUN COMMENTAIRE