Depuis quelques mois, la Russie a exprimé sa volonté à vouloir créer son propre réseau internet interne. Ce projet entre dans le cadre de la mise en place de mesures pour se protéger contre une cyberguerre. Afin de mener à bien ce projet, le pays compte réaliser un test pour déconnecter l’ensemble du pays du réseau internet mondial en avril. Cette initiative permettra aux législateurs du pays de contrôler les informations que ses citoyens peuvent consulter tout en surveillant leurs communications. Dans ce cadre, la Russie va procéder au test de son réseau intranet baptisé Runet. Celui-ci permettra aux citoyens russes de rester connectés en cas de coupure globale d’internet ou d’attaque externe ciblée à grande échelle. La Russie va également mettre en place un nouveau « Programme national d’économie numérique ». Ce dernier contraindra les opérateurs de téléphonie à installer des équipements visant à canaliser tout le trafic internet vers des points de relais approuvés par Roskomnazor, la firme qui s’occupe de la gestion de la télécommunication dans le pays.

L’Iran a déjà pris cette même initiative en janvier 2018. Le gouvernement a obligé les fournisseurs de services internet à se conformer à leurs exigences. De plus, les autorités locales peuvent couper le réseau internet mondial à leur guise. La Corée du Nord fait également partie des pays qui imposent une restriction sur l’accès internet de ses citoyens. Le pays possède son propre réseau appelé Kwangmyong depuis l’année 2000. Depuis un certain temps, les analystes ont remarqué que les pannes d’internet ont souvent été utilisées par les gouvernements totalitaires pour contrôler leurs populations. Cette situation a déjà été observée en Égypte et en Syrie au cours de l’année 2011.

La Russie compte réaliser un test pour se déconnecter du réseau internet mondial en avril Click to Tweet
À lire aussi Les autorités russes comptent déconnecter la Russie d’internet lors de tests planifiés

AUCUN COMMENTAIRE