Les robots autonomes ne sont pas uniquement présents sur terre. Le robot intelligent CIMON (Crew Interactive Mobile Companion) a été le premier à s’installer dans la Station internationale (ISS). C’est un robot assistant intelligent comme Alexa, mais plus performant. La première mouture du robot, envoyé sur l’ISS au cours d’une mission de réapprovisionnement par SpaceX, peut réaliser des actions relativement complexes. CIMON est effectivement capable d’interagir avec les astronautes aussi bien sur le plan pratique qu’émotionnel. CIMON a été conçu conjointement par IBM, le Centre aérospatial allemand (DLR) et le constructeur aéronautique Airbus. Les concepteurs l’ont destiné à devenir un assistant robotique multitâche en répondant aux ordres donnés par les astronautes, tout en pouvant résoudre les éventuels problèmes de cohabitation.

Selon Matthias Biniok, responsable du projet Watson AI auprès d’IBM, les astronautes ont beaucoup apprécié travailler avec CIMON. La prochaine version du robot en cours de conception, CIMON-2, aura beaucoup plus de capacité. Il tirera surtout parti des expériences acquises par celui actuel de la station spatiale. Les concepteurs s’appuieront aussi davantage sur les capacités de l’IA Watson d’IBM qui dispose d’un analyseur de tonalité. Cette fonctionnalité lui permet surtout de comprendre les émotions pendant les conversations et de déterminer l’état émotionnel de chaque astronaute. Dans ce cas, le robot pourra intervenir pour ramener les protagonistes sur des opinions consensuelles. Mais le prochain CIMON-2 ne va pas délaisser pour autant son côté pratique. Il serait en mesure de soutenir les expériences scientifiques réalisées à bord de la station en puisant dans sa puissante base de données. Ainsi, le robot servira comme un documentaliste mobile, et autonome de surcroît. Par ailleurs, ses concepteurs pensent que CIMON-2 pourra rester plus de trois ans sur la station, plus longtemps que celui qui s’y trouve actuellement. Ils pensent également que le robot pourra servir dans les futures missions vers la Lune et Mars.

À lire aussi Les robots mobiles de nouvelle génération investissent le commerce de détail

AUCUN COMMENTAIRE