Alphabet a publié récemment un rapport sur ses résultats financiers du quatrième trimestre. Le document indique que le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé à 46,1 milliards de dollars en 2019 contre 39,3 milliards de dollars en 2018. Le bénéfice net d’Alphabet a également atteint les 10,7 milliards de dollars contre 8,9 milliards de dollars au cours de la même période. Les chiffres concernant les bénéfices de l’entreprise ont dépassé les estimations des analystes, tandis que les revenus ont baissé par rapport aux prédictions. Ce nouveau rapport d’Alphabet comporte deux grands changements par rapport aux précédents rapports. En effet, c’est la première fois que la société a révélé la valeur de l’empire publicitaire de YouTube ainsi que les revenus de Google Cloud. Selon eux, la publicité sur YouTube aurait rapporté 15,1 milliards de dollars de revenu en 2019 contre 11,2 milliards de dollars en 2018.

Le rapport concernant les revenus de Google Cloud englobe toutes les activités de Cloud Computing de l’entreprise. Google a annoncé un cycle de 2,6 milliards de dollars pour tous les revenus de sa plateforme Cloud, incluant G Suite, les versions entreprises de GMail/Docs/Drive/Hangout ainsi que les revenus des infrastructures Cloud de Google. Les 2,61 milliards de dollars donnent à Google Cloud un taux de croissance supérieur à 10 milliards de dollars. En effet, le chiffre d’affaires de Google Cloud pour le quatrième trimestre de l’année dernière n’était que de 1,7 milliard, ce qui équivaut à un taux de croissance de 6,84 milliards de dollars. Donc, le taux de croissance de Cloud de Google a augmenté de 53,6% au cours de la dernière année.

Les revenus de Google n’ont jamais cessé d’évoluer au cours des dernières années. En février 2018, Diane Greene, la PDG de Google Cloud à cette époque, était fière de déclarer que le chiffre d’affaires trimestriel de plateforme avait atteint 1 milliard de dollars. Les revenus du Cloud ont ensuite dépassé les 2 milliards de dollars dès le mois de juillet 2018,  atteignant un taux de croissance de 8 milliards de dollars, ce qui constitue le double des chiffres indiqués dans le précédent rapport. Thomas Kurian, l’ancien PDG d’Oracle, a ensuite pris la place de Diane Greene suite à son départ en 2019. Une fois en place, Thomas Kurian a fait appel à un certain nombre de vétérans de l’industrie d’Oracle et de SAP pour faire proposer les services Cloud proposés aux entreprises, permittant d’obtenir de bons résultats financiers en peu de temps.

Malgré le fait que Google Cloud connaisse un succès régulier, ses concurrents se portent bien également. Pour le cas d’Amazon par exemple, l’entreprise a indiqué dernièrement que ses activités Cloud ont rapporté près de 10 milliards de dollars au cours du même trimestre civil. Microsoft a généré un chiffre d’affaires de 12,5 milliards de dollars pour le trimestre. Ce chiffre englobe les revenus de ses prestations SaaS (Office 365, Dynamics etc.) et de sa plateforme de Cloud Computing « Azure ».

À lire aussi Google Cloud signe un accord de partenariat avec Airtel pour accroître son portefeuille de clients Cloud en Inde

PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE